Etudes supérieures

MAI 2015 : dans la presse ce mois-ci…

Elections britanniques et l’école; Le fossé entre privé et public au UK ; Le stress des examens (SATS Test); Polémiques sur la réforme des collèges en France ; Classement QS des universités 2015…

 

 

EDUCATION

 

UK. Eton head: Children will teach themselves

In the future, students' interaction will have greater importance in the classroom and boarding schools are well placed to adapt to future learning, says Tony Little. However, boarder numbers have declined by more than a third in the last 30 years .

Xavier Espinoza, Telegraph, 7 mai 2015

 

UK. Nicky Morgan confirmed as education secretary

Nicky Morgan has been reappointed education secretary as prime minister David Cameron continues with his tried and tested frontbench. 

Richard Vaughan, Times Higher Education (TES), 9 Mai 2015

 

UK. Are we allowing the development of educational apartheid at 16?

The divide between independent schools and the maintained sector is set to become even more pronounced. Interviewed in the TES in the middle of last month, Frances O'Grady of the TUC was right to argue that the divide between maintained and public schools is socially damaging. And things are set to get worse. Exam reform, perversely, threatens to end one of the few areas where there is a level playing field. The current exams at the end of Year 11 have long been divided into two systems: the International GCSE (IGCSE) running alongside the mainstream GCSE, mainly for international schools who wished to retain O-level-style qualifications. In recent years, the IGCSE has become increasingly popular for domestic private schools, creating the illusion that O-level was still available – but only for the private sector.

Trevor Fisher, TES, 5 Mai 2015

 

UK Education is at its heart about preparation for life. But not just a life of work

Schools should be a place where horizons are extended and eyes opened. The greatest artists and thinkers are great precisely because their insights and achievements have the capacity to move, and influence, us all.”These were the words of one Michael Gove in 2009, after two years in opposition, on a huge question: what is education for?

Ann Mroz , TES, 9 mai 2015

 

FR. Étienne Klein : "L'enseignement, c'est du corps à corps"

La transmission est avant tout une affaire de rencontre et de passion. À rebours des adeptes des nouvelles pédagogies et du numérique, Étienne Klein, directeur de recherche au CEA et professeur de physique et de philosophie des sciences à l’École centrale de Paris, prône un retour aux fondamentaux de l'enseignement.

Isabelle Dautresme , L’Etudiant.fr, le 13 avril 2015

 

FR. Le vrai-faux des écoles françaises à l’étranger

Alors que le réseau des établissements français à l’étranger fête ses 25 ans ce vendredi, «20 Minutes» décrypte les a priori qui courent sur eux avec la directrice de l'agence (AEFE), Hélène Farnaud-Defromont...

Delphine Bancaud, 20 Minutes, 9 avril 2015

 

UK. Chinese enrolments soar at UK independent schools

The number of K-12 students coming to Britain from mainland China has soared in the last year, with the Independent Schools Council census showing 2,893 new enrolments in 2014/15 – 800 more than last year. This is the first time China has overtaken Hong Kong as the top source country for ISC’s members, some 1,200 independent K-12 schools across Britain.

B. Smith, The Pie News, 6 mai 2015

 

 

PRIMAIRE SECONDAIRE

 

UK. Seven things that a Conservative government will mean for schools

As the Conservatives look set to win a slim majority in the House of Commons today, we consider what their victory will mean for schools over the next five years.

Richard Vaughan, TES, 8 mai 2015

 

UK. Pupils aged as young as 10 fear SATs exam failure could ruin their lives

Children as young as 10 worry that doing badly in their school SATs tests could set them up for failure in their lives, new research shows. More than half of pupils – 55 per cent – said they were worried that failing to achieve the required standard would damage their chances of success in the future, in a poll of more than 1,000 children who took their Key Stage Two SATs exams last year aged 11.

Sarah Cassidy, The Independent, 11 mai 2015,

 

UK. Teachers are not happy Nicky Morgan has been reappointed Education Secretary

What can she bring to education? More lack of understanding of a normal school'. Nicky Morgan has been reappointed as Education Secretary in David Cameron's post-election cabinet reshuffle. Morgan, who took over from the unpopular Michael Gove in July, dramatically increased her majority in election and has been rewarded with the same brief as before.

Doug Bolton, The Independent, 10 Mai 2015

 

UK. Exam board chief: 'Unless we act soon, even GCSE French and German could face the chop'

The reasons behind the drop-off in up-take of language learning in schools are many and manifold, writes Paul Steer, head of policy at the OCR exam board.

Paul Steer, TES, 8 mai 2015,

 

FR. Cycle 2 : Qu’est-ce qui change pour l’école élémentaire ?

En ce qui concerne l’école primaire, ces nouveaux programmes, révélés par le Café pédagogique le 13 avril, répondent à une ambition clairement affichée dès l’avant-propos : ils se veulent « plus simples et plus lisibles pour que chacun sache bien ce que les élèves doivent apprendre » ; « plus progressifs et plus cohérents » ; « adaptés aux enjeux contemporains de la société. » Ainsi, ils sont en totale adéquation avec l’idée de la refondation de l’Ecole de la République qui motive les réformes de l’Education Nationale depuis 2012. Mais n'auraient-ils pas mis la barre trop haut? Et n'exigeraient-ils pas trop d'efforts de professeurs des écoles dont la rémunération est stable depuis 5 ans ?

F. Jarraud, cafepedagogique.fr 14 avril 2015.

 

FR. Classes bilangues : Paris cherche la « détente » avec Berlin

Et si Najat Vallaud-Belkacem trouvait, dans sa réforme du collège, les moyens de se dépêtrer des critiques sur la suppression des classes bilangues et les inquiétudes qu’elle a fait naître en France comme en Allemagne ? A Berlin, certains voient déjà se dessiner une solution par le haut : permettre aux collèges de conserver les classes bilangues dans le cadre de l’autonomie qui sera accordée aux directeurs d’établissement. L’autonomie, inscrite dans la réforme prévue pour la rentrée 2016, prévoit de laisser 20 % de l’emploi du temps des collèges à la discrétion du conseil pédagogique, qui réunit le chef d’établissement et les enseignants.

Marie-Christine Corbier, Les Echos, le 24 avril 2015

 

FR. La réforme du collège accusée de menacer l’enseignement de l’allemand

Contestation de la réforme du collège, acte II. Alors que la colère des enseignants de latin et de grec n’est pas dissipée, un autre front s’est ouvert, porté par des professeurs de langues qui ne se satisfont pas de l’introduction de la « LV2 » dès la 5e – ou en tout cas pas dans les conditions annoncées. En première ligne, des germanistes qui, à coups de hashtags et de pétitions en ligne, dénoncent « les conséquences désastreuses » des mesures programmées pour la rentrée 2016, quand ils ne pronostiquent pas, purement et simplement, la « disparition de l’allemand ».
M. Battaglia, Le Monde.fr, 28.04.2015

FR. Polémique autour des nouveaux programmes d’histoire

Au collège, les futurs programmes d’histoire distinguent des sujets obligatoires – l’islam, les traites négrières, etc. – et d’autres parmi lesquels les professeurs devront choisir : les guerres de religion, les Lumières, etc. Un parti pris qui suscite d’ores et déjà des critiques.

Denis Peiron, La Croix, 21 avril 2015

 

SUPERIEUR

 

UK. England: drop in international intake, first in 29 years

There has been a drop in demand for higher education in England among international students for the first time since 1985, research from HEFCE has confirmed. The number of full-time EU undergraduate entrants fell by nearly a quarter in 2012-13, while Indian and Pakistani enrolments have halved since 2010, according to the latest statistics from the Higher Education Funding Council for England (HEFCE).

B. Smith, The Pie News, 2 avril 2015

 

UK. Studying science is one of the best ways to change lives

Forget all the outdated ideas of what studying a STEM subject entails, Mona Tabbara talks to current students about the reality at university. Science, technology, engineering and maths - so-called STEM subjects - haven’t always had the trendiest reputation – although Breaking Bad has done a fair bit for the lab coat. Dated perceptions of what studying a scientific degree at university entails, can still put teenagers off. According to a survey last year, while women make up nearly half of the UK workforce, they make up only a fifth of those working in the science, technology and engineering industries.

Furthermore, a report in 2013 suggested that the UK needs to double the number of annual recruits into engineering by 2020 to meet expected demand.

Mona Tabbara, Telegraph, 7 May 2015

 

UK. Classement QS des universités par disciplines 2015 : les grandes écoles récompensées

Le QS World University Rankings by Subject est sorti le mercredi 29 avril 2015. Il s'agit d'une déclinaison par disciplines du classement international des universités de QS (Quacquarelli Symonds), à paraître à la rentrée prochaine. Quatre universités françaises figurent parmi les 50 premiers établissements classés dans 36 disciplines : Paris 1 (Panthéon-Sorbonne), Paris 4 (Paris-Sorbonne), Grenoble 1 (Joseph-Fourier) et l’UPMC (université Pierre-et-Marie-Curie). Quant aux grandes écoles, peu présentes dans les classements généraux, sept se distinguent en haut du tableau : AgroParisTech, l’ENS Paris, l'Ensci (École nationale supérieure de création industrielle), HEC, l'Insead, Polytechnique et Sciences po.

Marie-Anne Nourry, l’Etudiant.fr, 29.04.2015

 

FR. Master : les grandes écoles saisissent le Conseil d'État

La Conférence des grandes écoles a décidé de saisir le Conseil d'État "pour mettre fin aux discriminations concernant la délivrance du diplôme national de master". En jeu : la possibilité pour les écoles, quel que soit leur statut, de délivrer le précieux sésame.

Sylvie Lecherbonnier, L’Etudiant.fr, 7.04.2015

 

FR. Exclusif. Trendence 2015 : Les jeunes diplômés en quête de sens

LVMH, Airbus, L'Oréal ou Google… Les étudiants en écoles d'ingénieurs ou de commerce ne jurent que par elles. S'ils recherchent des missions intéressantes, les jeunes se montrent tout aussi exigeants sur l'éthique et l'image des entreprises dans lesquelles ils vont postuler. Quitte à accepter un salaire moins élevé. Tels sont les principaux enseignements du baromètre employeurs 2015 de l'Institut Trendence.

Marie-Caroline Missir, L’Etudiant.fr, 15.04.2015

 

FR. Où vont les élèves ingénieurs en route pour les États-Unis ?

Si une majorité d'écoles d'ingénieurs françaises ont tissé au moins un partenariat avec une université américaine, les 500 étudiants de ces établissements qui partent chaque année le font surtout dans le cadre d'échanges non diplômants. Tel est le constat de la dernière enquête de la Cdefi

Céline Authemayou, L'Etudiant.fr, 27.04.2015

 

FR. Paces : le classement 2015 des facs de médecine

Dans quelle université les étudiants ont-ils le plus de chances de passer le cap de la première année commune aux études de santé et d’accéder en deuxième année de médecine, odontologie, pharmacie ou sage-femme ? Pour la première fois, l'Etudiant a réalisé une enquête filière par filière pour identifier les concours les plus sélectifs et évaluer les chances des candidats selon leur profil

Virginie Bertereau, L’Etudiant.fr, 15.04.2015

 

Sabine Cros

 

 

Projet d'avenir

 

Additional Information

En bref

  • The most expensive university MBAs in the UK 2015

    Cliquer sur le lien :

    The most expensive university MBAs in the UK 2015

     

    Classement in Times Higher Education, Août 2015

     
  • Rapprochement entre Paris Dauphine et six IEP

    Rapprochement entre Paris Dauphine et six IEP

    L'université Paris Dauphine vient de signer un accord de partenariat en formation et recherche avec les IEP d'Aix, Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg et Toulouse. Les représentants de Paris-Dauphine et des IEP (Instituts d'études politiques) d'Aix, Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg et Toulouse ont signé le 19 juin 2013 à Toulouse un accord de coopération en matière de formation et de recherche.

    Cette convention cadre s'accompagnera, dans les prochaines semaines, de conventions bilatérales entre l'établissement parisien et chacun des six IEP, l'accord étant décliné en fonction des spécialités de chaque institut.

    Avec pour objectif une application de l'accord à la rentrée 2014."Il s'agit d'une triple ouverture : géographique, disciplinaire et institutionnelle, indique Laurent Batsch, le président de Paris Dauphine. Des étudiants d'IEP qui ne s'étaient pas posé la question de venir étudier à Paris vont pouvoir l'envisager".


    Source : Mathieu Oui, L'Etudiant/educpros.fr, 20.06.2013

     

     
  • Ecole de commerce. Emprunt étudiant

    FR. Ecole de commerce. Emprunt étudiant 

    L'endettement des étudiants français concerne plus d'un jeune sur six en école de commerce …. En effet, les établissements les plus prestigieux n'hésitent pas à facturer l'année d'étude de 10 000 à 15 000 euros par an. Pour tenir leur rang dans une compétition internationale impitoyable, les écoles investissent. " Et comme l'Etat ne nous soutient pas, constate Pierre Tapie, président de la Conférence des grandes écoles et directeur général de l'Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec), il faut bien que les étudiants participent. " Et certains s'endettent. Selon Mr Tapie : " A l'Essec, la scolarité coûte 40 000 euros à l'étudiant. Mais il perçoit en retour, à travers des stages notamment, quelque 24 000 euros. La charge nette est donc de 16 000 euros. Si, pour l'assumer, il emprunte, le prêt correspondra à ses cinq premiers mois de salaire en moyenne... C'est donc très raisonnable. ".

     

    Les banques ne s'y trompent d'ailleurs pas, qui misent sur le prêt étudiant, outil efficace de fidélisation : 60 % des étudiants ont un compte dans le même établissement que leurs parents. Les Caisses d'épargne, par exemple, ont des objectifs ambitieux : doubler le nombre de crédits accordés en 2013, soit 30 000, contre 15 000 l'année précédente.

    Compte tenu des caractéristiques sociologiques de la France, l'essor attendu n'est pas assuré. Le prêt avec garantie d'Etat, par la banque publique Oséo, lancé par Valérie Pécresse en 2008, n'a pas répondu aux attentes de ses promoteurs. Cinq ans plus tard, le système fonctionne à petite vitesse : 40 000 prêts ont été signés au total (pour un montant moyen de 8 000 euros). L'objectif était de 60 000 crédits par an.

    Source: Benoît Floc'h, Maxence Kagni et Isabelle Rey-Lefebvre, Le Monde universités & Entreprises, 16.05.2013, p.9.

     

     
  • Etudes Britanniques à l’étranger

    Etudes Britanniques à l’étranger 

    Transnational education ‘brain drain’ warning. A study into transnational education has found that it can help train students to fill skills gaps in host countries, but also warned that it can contribute to a brain drain and has not led to enhanced research. Transnational education – which includes ventures such as branch campuses, joint degrees and the validation of overseas courses - has been promoted by the universities and science minister

    David Willetts. UK universities had established 25 branch campuses by 2012, according to the Observatory on Borderless Higher Education, in countries including China, the United Arab Emirates, India and Malaysia. In 2010-11 there were 291,595 students studying overseas on programmes validated by UK institutions. But so far there has been “little national data” produced on whether such ventures benefit host countries economically or whether the quality of higher education is boosted, according to the pilot British Council study, released today.

    Davie Matthews, Times higher educational, (THE), 14 May 2013 

     

     

     
  • Un étudiant coûte en moyenne 11.630 euros par an à l’État français

    Un étudiant coûte en moyenne 11.630 euros par an à l’État français

     

    FR. Coûts des universités. Un étudiant coûte en moyenne 11.630 euros par an à l’État. Les élèves des classes prépas sont ceux qui coûtent le plus cher. Plus d’un jeune sur deux accède à l’Enseignement supérieur, et 650.000 d’entre eux bénéficient d’une bourse. Le rapport sur «L’état de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France» vient d’être publié début mai par le gouvernement. Un secteur qui pèse 28 milliards d’euros en 2011. 2.347.800 étudiants étaient inscrits dans l’enseignement supérieur cette année-là, un nombre qui «n’a jamais été aussi important.

    À 11.630 euros, la dépense annuelle moyenne par étudiant baisse légèrement par rapport à l’an passé , l’hexagone se classant dans la moyenne des pays de l’OCDE. La France reste néanmoins loin des États-Unis, champions en la matière avec plus de 22.000 euros dépensés par étudiant. Une générosité qui trouve peut-être son explication dans l’origine des fonds. Alors que l’argent public représente plus de 80 % des financements en France ou en Allemagne, les pays anglo-saxons n’hésitent pas à recourir massivement à l’argent privé: près de 55 % du total en Australie, 61 % aux États-Unis et 70 % au Royaume-Uni. Source : Quentin Blanc, Le Monde, 3.05.2013