Scolarité française

Inauguration à Londres du Lycée Winston Churchill par François Hollande

Première rentrée réussie pour le deuxième lycée français de Londres… Morceaux choisis du discours prononcé par le Président de la République française.

« Il y a des jours où tout se décide… »

« Ce lycée tend à compléter sous une forme différente l’offre éducative occupée jusqu’à présent par le Lycée Charles de Gaulle à Londres. C’est le premier établissement français à porter le nom de Winston Chuchill. Pourquoi ce choix ? Cette année fut celle du 50ème anniversaire de sa disparition. La France par ce choix a voulu également marquer l’importance du rôle de Winston Churchill pour les Anglais mais aussi pour la France. Il y a des jours où tout se décide… un jour Winston Churchill a décidé de continuer la guerre en s’adressant aux français lors de son appel à la radio en octobre 1940 sur les ondes de la BBC. Il était juste et légitime de donner à cet établissement français ce nom rentré dans l’histoire ».

Un montage financier au service du rayonnement de l’excellence française

« La France doit faire connaitre son excellence pas seulement dans les sciences, la culture….mais aussi au travers de son éducation. C’est pourquoi il était important de voir naitre ce lycée. Aujourd’hui 457 élèves y sont inscrits. 1000 sont prévus pour 2016. Il s’agit d’un enseignement en français qui y est proposé mais aussi du système éducatif français ».

« Rien n’aurait été possible sans la French Education Charitable Trust qui a su mener à bien ce projet, fruit d’un partenariat entre l’Etat et le secteur privé. 70 millions d’euros ont été nécessaires. Il a fallu emprunter 55 millions d’euros, emprunt possible uniquement avec la garantie de l’Etat. Les 14 millions restants correspondants à des fonds des sociétés françaises installées à Londres, et enfin, 3 millions d’euros sont venus de l’AEFE…. Je veux saluer ici tous les acteurs de ce projet ».

Un établissement particulier

« Au-delà du financement, au-delà de son statut particulier, les deux établissements : le Lycée Charles de Gaulle et le lycée Winston Churchill vont travailler ensemble. Situé dans un arrondissement dans le Grand Londres dont on dit qu’il est le plus métissé du Royaume-Uni, le lycée Winston Churchill accorde une large place aux pratiques artistiques, sportives, aux langues. Il accueille pour la première fois dans le cadre de l’apprentissage des langues étrangères le monde arabe. Ces innovations pédagogiques serviront à tous les établissements scolaires ».

Aider les familles les plus modestes

« Un fond de soutien a été créé avec des donateurs institutionnels et privés pour accompagner la scolarité par des bourses scolaires autant qu’il est possible. Il ne faut pas qu’il y ait le sentiment qu’il y ait pour certains un privilège même s’il n’est pas facile par exemple de scolariser tous les enfants. Cette année, vous (direction des établissements français à Londres) avez pu répondre à toutes les sollicitations en terme d’inscriptions ».

La réussite des établissements scolaires français à l’étranger

« Les français qui partent à l’étranger doivent pouvoir avoir accès au service de l’Etat Français. C’est la responsabilité de l’Etat. C’est l’ambition d’accompagner aussi dans le monde des élèves non-français. Le réseau AEFE, présent dans 136 pays, est le premier au monde par sa densité, par son ampleur et grâce à ce réseau nous pouvons aussi faire rayonner la culture française sur tous les continents. Plus de 330 000 élèves y sont scolarisés, effectifs qui ont augmenté de plus de 50%  en 20 ans. Et nous devons chaque année scolariser davantage. Son succès est dû aux 10 000 professeurs détachés et à l’effort financier de l’Etat car on ne renonce pas à l’ambition d’accompagner des élèves étrangers qui participeront à la réussite de la France. Aujourd’hui 1 milliard d’euros est consacré à cette demande de scolarité française à l’étranger dont 100 millions vont chaque année en faveur des plus modestes. Les bourses concernant 250 000 élèves dans les établissements du réseau ».

Pour nos conseils sur les différentes scolarités possibles à Londres, lors de votre retour en France ou sur les activités extra-scolaires en français ou anglais, contactez-nous !

Avenue des Ecoles, septembre 2015

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Education

 

Additional Information

En bref

  • L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

    L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

     
  • Avenue des Ecoles/Be-Konnect invité à la conférence de rentrée de Londres Accueil

    Le 3 octobre dernier, s'est tenue à Londres, sous l'égide de Londres Accueil, une conférence sur le thème de "Bien vivre à Londres"

     
  • Inscriptions aux Independent schools show London 2015

    Inscriptions aux Independent schools show London 2015

    Quand ? Les 14 et 15 novembre prochains.

    Où? Battersea Evolution, Battersea Park, London, SW11 4NJ

    C’est gratuit si vous vous enregistrez en ligne !

    « As the UK’s largest school open day, the Independent Schools Show annually welcomes 200 of the leading schools to Battersea Park. Join us at this informative and dynamic event to meet key admissions teams; speak with heads; enquire about entry requirements at all stages; explore scholarships and bursaries”.

     Source : http://www.schoolsshow.co.uk/

     

     
  • Le secteur privé anglais reste le plus performant en 2015

    Le secteur privé anglais reste le plus performant en 2015

    La grande majorité desmeilleures résultats du GCSE en 2015 au sein du secteur public provient des 164 écoles Grammar Schools ce qui est le cas depuis des décennies, et non comme voudraient le dire acteurs par les réformes entreprises par le gouvernement vers les académies. A noter également, que les écoles privées secondaires ont pour 50% d’entre elles obtenu  A *ou grades A au A-level soit près du double de la moyenne nationale.

    Source: “The triumph of the state sector has been exaggerated “, The independent, 31 août 2015

     

     
  • Les nouveautés de cette rentrée 2015 : EMC et Orientation

    Les nouveautés de cette rentrée 2015 : EMC et Orientation

    Un enseignement moral et civique (EMC)

    Du CP à la terminale, tous les élèves bénéficieront d’un enseignement moral et civique (EMC) à partir de septembre.

    Cette nouvelle matière, voulue par l'ancien ministre de l'Education, Vincent Peillon, remplace les traditionnels cours d'éducation civique. Elle sera dispensée par les instituteurs en primaire, à raison d'une heure par semaine, et par les professeurs d'histoire, au collège et au lycée, une heure tous les quinze jours.

    Son contenu : expliciter des notions comme la justice, la dignité, l’égalité ou la solidarité, mais aussi aider les élèves à reconnaître et accepter le pluralisme des opinions. Une éducation aux médias et à l’information est également encouragée.

    Fait nouveau, cette matière devrait figurer parmi les épreuves du nouveau brevet des collèges, prévu pour l'année prochaine. Le programme sera désormais le même pour tous les élèves dans le secondaire, quels que soient leur filière ou leur bac, général, technologique ou professionnel.

    A ces cours s'ajouteront cette année les interventions en classe sur les thèmes « des valeurs républicaines » de bénévoles issus du monde associatif ou de la société civile, inscrits dans la « réserve citoyenne de l'Education nationale » créée à la suite des attentats de janvier 2015.

    L’orientation : un concept au service des élèves

    Dès la sixième, un « parcours Avenir », ou « parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel » sera généralisé dès cette rentrée. L’objectif est d’aider les jeunes à se familiariser avec les acteurs économiques et le monde du travail, afin de mieux bâtir leur projet d’orientation.

    Un parcours d’éducation artistique et culturelle doit voir le jour et permettre ici plus largement en France de favoriser l’accès à l’art pour tous les élèves et de cultiver leur sensibilité. Là encore cet aspect très présent dans les écoles anglaises gagnerait à être réellement encouragé dans les écoles françaises dès le plus jeune âge.