Scolarité française

Ecoles : à quel rythme allons-nous ?

Le débat sur la refondation de l'école fait l’actualité tant en GB qu'en France. La refonte des rythmes scolaires en est un des sujets majeurs. Tout le monde le souhaite... chacun à sa façon.

 

 

 

Les élèves français ont des années scolaires trop courtes et des journées trop longues.

 

La journée de six heures d'enseignement sur quatre jours en France de nos enfants ( contre 5 jours enAngleterre et 5-6 en Allemagne) est la plus longue des pays de l'OCDE. Elle est unanimement jugée trop compacte et trop hachée, et surtout trop lourde pour tenir compte du temps d'attention des enfants.

Quant à l'année scolaire, la France détient le record mondial de brièveté : 144 jours de classe, contre 180 à 200 dans tous les pays comparables. Le total des heures d’école cumulées pour les enfants de 6 à 14 ans en France est d’environ 7 500  heures concentrées sur quatre jours en primaire. Ce qui est bien supérieur à la moyenne européenne évaluée à 6732 heures. La France a des journées d’école longues et fatigantes, cela avec des résultats en baisse.

Nombre d'heures de classe par semaine

Les enquêtes européennes PISA exposent cette tendance depuis près d’une décennie. Evaluant les compétences des élèves à 15 ans, les enquêtes montrent que la France est passée pour la compréhension de l'écrit, entre 2000 et 2009, du 10e rang au 17e. La proportion d'élèves qui ne maîtrisent pas cette compétence a augmenté d'un tiers, passant de 15,2 %, à 19,7 %. En mathématiques idem, les petits français se placent seulement dans la moyenne aujourd’hui alors qu’ils étaient en tête il y a quelques années.

Une autre enquête internationale qui, elle, fait référence aux programmes scolaires (Pirls-2011 : Programme international de recherche en lecture scolaire) va également dans le même sens. Elle porte précisément sur les compétences en lecture après quatre années d'école obligatoire, donc à la fin du CM1. En 2006, sur 21 pays européens, la France se place entre le 14e et le 19e rang selon les types de textes et les compétences évaluées.

Depuis le passage à la semaine de quatre jours en 2008, les Français sont ceux qui ont le moins de jours d'école sur les 34 pays de l'OCDE, avec 144 jours "travaillés" contre 187 en moyenne.

Par conséquent, les petits français ont des journées plus longues et plus chargées que la plupart de leurs camarades des autres pays. Une concentration du temps qui est "inadaptée et préjudiciable aux apprentissages", selon les scientifiques spécialistes du rythme de l'enfant.

L'idée est donc - sur le papier, tout du moins - simple : pour mettre fin à la fatigue et aux difficultés scolaires inhérentes à un programme surchargé, il faut mieux répartir les heures de classe sur la semaine. La réforme va alléger la journée de classe en planifiant les séquences d'enseignement à des moments où les enfants sont le plus à même de se concentrer.

Vincent Peillon, ministre de l’Education, a fait voter la loi. Le primaire français retrouve la semaine de quatre jours et demi. Mais peut-il aller plus loin et s’attaquer à nos chères vacances d’été ? « Nous devons être capables d’avoir un zonage l’été, deux zones, et nous devons être capables d’avoir six semaines, c’est suffisant. » déclarait-il en février dernier. La mesure est remise à plus tard alors que la semaine de cinq jours peinent à être mise en œuvre sur le terrain...

Aujourd’hui, l'unanimité de principe autour de la semaine de quatre jours et demi d'école a faibli lorsqu'il s'est agi de l'appliquer. L'équipe nationale de la FCPE (fédération des parents d’élèves du public) a soutenu sa mise en œuvre dès 2013 mais aujourd’hui, cette mesure est très passivement acceptée.

Les adhérents de la Peep, deuxième association de parents d'élèves de l'enseignement public, ne sont guère favorables au retour de la semaine de quatre jours et demi programmé, selon les communes, pour 2013 ou 2014.

 

Et l’école anglaise ? Vers un modèle asiatique ?

 

Le système éducatif britannique n’est pas centralisé comme celui de la France. En GB, celui-ci est régis par des textes nationaux mais les responsables des établissements jouissent d’une grande autonomie de gestion et organisent le temps scolaire.

Ainsi, la journée anglaise (190 jours au total), du lundi au vendredi, commence à 9h pour s'achever vers 15h ou 16h, avec une pause méridienne d'une heure, et des activités postscolaires payantes organisées par l'école. Ici, la place et le rôle des activités scolaires, culturelles et sociales sont largement considérés, cela, pour un plus large épanouissement des enfants.

A l’heure des réformes du système scolaire primaire et secondaire en Angleterre, l’heure n’est pas à l’optimisme non plus chez nos voisins britanniques.

Pour le ministre de l'éducation, Michael Gove, les écoliers anglais ne travaillent pas assez et manquent de motivation et d'esprit de compétition. Dans le viseur, il y ales vacances qu'il juge trop nombreuses, et les journées, qu’il estime bien trop courtes. 190 jours d'école par an (208 jours en Allemagne), c'est effectivement unanimement jugé insuffisant en Grande-Bretagne.

Son appréciation des performances du système scolaire national est édifiante. Selon lui, l’école britannique est "une école encore formatée pour le siècle dernier, inefficace pour les élèves venant de familles modestes et peu éduquées ».

Il souhaite une école compétitive comme en Chine, Hong Kong où Singapour où les élèves sont plus résistants à l’effort et ou les sciences sont au top dans les classements.

Dans cette veine, la circulaire de l’Education nationale britannique publiée début avril sur l’évolution de la rémunération des enseignants est un pas de plus vers un modèle nouveau pour l’école de demain en Grande Bretagne. En effet, dès septembre 2013, cette rémunération ne sera non plus évaluée au regard de l’ancienneté de l’enseignant, mais en fonction de son efficacité et de son mérite. Exemple à suivre ou pas ?

 

La réussite n'est actuellement pas l'apanage de notre système scolaire, et l'emploi du temps tel qu'il a été instauré en 2008 par Xavier Darcos n'a pas donné les résultats escomptés En tout état de cause, avec la réforme des rythmes scolaires, la France se rapproche de l'organisation en place chez ses voisins et c’est une excellente option.

 

Sources:

·        Alexandre Léchenet, Rythmes scolaires : Tout comprendre de la réforme, Le Monde. 1.03.2013.

  • PISA - Programme for internationnal student assessment.
  • PIRLS ¬ Progress in international reading literacy study ; TIMSS ¬ Trends in international mathematics and science study, 2011.

D’autres articles sur le sujet:

·        Dans quel calendrier (scolaire) j’erre ?     

·        Calendrier français 

·        Calendrier anglais 

 

 

Education

 

Additional Information

En bref

  • L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

    L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

     
  • Avenue des Ecoles/Be-Konnect invité à la conférence de rentrée de Londres Accueil

    Le 3 octobre dernier, s'est tenue à Londres, sous l'égide de Londres Accueil, une conférence sur le thème de "Bien vivre à Londres"

     
  • Inscriptions aux Independent schools show London 2015

    Inscriptions aux Independent schools show London 2015

    Quand ? Les 14 et 15 novembre prochains.

    Où? Battersea Evolution, Battersea Park, London, SW11 4NJ

    C’est gratuit si vous vous enregistrez en ligne !

    « As the UK’s largest school open day, the Independent Schools Show annually welcomes 200 of the leading schools to Battersea Park. Join us at this informative and dynamic event to meet key admissions teams; speak with heads; enquire about entry requirements at all stages; explore scholarships and bursaries”.

     Source : http://www.schoolsshow.co.uk/

     

     
  • Le secteur privé anglais reste le plus performant en 2015

    Le secteur privé anglais reste le plus performant en 2015

    La grande majorité desmeilleures résultats du GCSE en 2015 au sein du secteur public provient des 164 écoles Grammar Schools ce qui est le cas depuis des décennies, et non comme voudraient le dire acteurs par les réformes entreprises par le gouvernement vers les académies. A noter également, que les écoles privées secondaires ont pour 50% d’entre elles obtenu  A *ou grades A au A-level soit près du double de la moyenne nationale.

    Source: “The triumph of the state sector has been exaggerated “, The independent, 31 août 2015

     

     
  • Les nouveautés de cette rentrée 2015 : EMC et Orientation

    Les nouveautés de cette rentrée 2015 : EMC et Orientation

    Un enseignement moral et civique (EMC)

    Du CP à la terminale, tous les élèves bénéficieront d’un enseignement moral et civique (EMC) à partir de septembre.

    Cette nouvelle matière, voulue par l'ancien ministre de l'Education, Vincent Peillon, remplace les traditionnels cours d'éducation civique. Elle sera dispensée par les instituteurs en primaire, à raison d'une heure par semaine, et par les professeurs d'histoire, au collège et au lycée, une heure tous les quinze jours.

    Son contenu : expliciter des notions comme la justice, la dignité, l’égalité ou la solidarité, mais aussi aider les élèves à reconnaître et accepter le pluralisme des opinions. Une éducation aux médias et à l’information est également encouragée.

    Fait nouveau, cette matière devrait figurer parmi les épreuves du nouveau brevet des collèges, prévu pour l'année prochaine. Le programme sera désormais le même pour tous les élèves dans le secondaire, quels que soient leur filière ou leur bac, général, technologique ou professionnel.

    A ces cours s'ajouteront cette année les interventions en classe sur les thèmes « des valeurs républicaines » de bénévoles issus du monde associatif ou de la société civile, inscrits dans la « réserve citoyenne de l'Education nationale » créée à la suite des attentats de janvier 2015.

    L’orientation : un concept au service des élèves

    Dès la sixième, un « parcours Avenir », ou « parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel » sera généralisé dès cette rentrée. L’objectif est d’aider les jeunes à se familiariser avec les acteurs économiques et le monde du travail, afin de mieux bâtir leur projet d’orientation.

    Un parcours d’éducation artistique et culturelle doit voir le jour et permettre ici plus largement en France de favoriser l’accès à l’art pour tous les élèves et de cultiver leur sensibilité. Là encore cet aspect très présent dans les écoles anglaises gagnerait à être réellement encouragé dans les écoles françaises dès le plus jeune âge.