Scolarité française

Réflexions sur l’avenir du Plan Ecole de Londres

Rencontre avec Lorène Lemor, Conseillère culturelle adjointe, Attachée de coopération éducative près l'ambassade de France.

 

 

Un terrain nouveau, une expertise reconnue


Après cinq ans en poste au service culturel de l'ambassade de France en Allemagne, Lorène Lemor a pris depuis peu ses fonctions au sein du service culturel de l'Ambassade de France à Londres.

Attachée de coopération éducative en remplacement de Monsieur Laurent Batut, elle connaît déjà cette mission pour l'avoir exercée à Berlin pendant deux ans.

Aujourd'hui, la décentralisation et l'autonomisation croissante des établissements scolaires anglais fait de la coopération éducative un vrai défi à relever dans le but d'intensifier dans ce domaine les relations entre nos deux pays.

 

Le Label « FrancEducation » un instrument parmi d'autres au service de la coopération éducative


Depuis 2008, le Plan Ecole dessine au travers de ses trois objectifs l'évolution et l'organisation scolaire pour les familles françaises installées au RU.
Sous l'autorité de l'Ambassade de France à Londres, l'objectif 1 du Plan Ecole était d'augmenter de 500 places par an l'offre de places dans l'enseignement français au Royaume Uni (réseau AEFE). Mission accomplie : cette année, la situation n'est plus aussi tendue qu'auparavant du fait de l'accroissement de l'offre scolaire française.

Ainsi, en l'espace de quelques années, trois établissements français, le Collège Français bilingue de Londres (CFBL) en 2011, le Lycée International Winston Churchill et l'Ecole Internationale Franco-Anglaise (primaire) en 2015 ont permis d'augmenter considérablement la capacité d'accueil dans le réseau homologué français. Les prochaines années apparaissent donc plus sereines qu'auparavant pour les autorités, les chefs d'établissements et les familles.

Egalement, l'ouverture d'autres établissements scolaires cette année comme celui de Jeannine Manuel dans le quartier de Bloomsbury ou l'EIFA (pour le secondaire) élargit encore l'offre de scolarité française et bilingue sur Londres.

Il s'agira ici pour le service culturel de l'Ambassade en charge de la coopération éducative de veiller à la cohérence, à l'harmonie entre les établissements et à leur complémentarité.

 

L'objectif 2 du Plan Ecole visait, à sa création, à doubler en 5 ans le nombre d'établissements offrant un enseignement bilingue franco-anglais au Royaume-Uni.

Cet objectif permettant le développement du plurilinguisme dans les écoles anglaises pourrait prendre une place plus importante au sein de la coopération éducative.

Aujourd'hui, un outil récent est au service de la coopération éducative. Le Label FrancEducation créé par le ministère des Affaires Etrangères. Il constitue un dispositif de qualité en participant au développement des sections bilingues francophones à l'étranger.

Depuis 2012, il a été décerné à 96 établissements d'excellence étrangers, cela dans 26 pays dans le monde entier.

 

L'objectif 3 vise enfin à faire des écoles FLAM (Français Langue Maternelle) le premier maillon d'un enseignement bilingue.

 

On estime aujourd'hui que 70% des élèves français scolarisés au Royaume-Uni le sont en dehors du réseau AEFE. De telles sections bilingues offriraient aux élèves français une place dans un système scolaire bilingue et permettrait de proposer aux élèves britanniques une éducation bi-bilingue et biculturelle.

 

 

Sabine Cros-Scherer, novembre 2015

 

Education

 

Additional Information

En bref

  • L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

    L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

     
  • Avenue des Ecoles/Be-Konnect invité à la conférence de rentrée de Londres Accueil

    Le 3 octobre dernier, s'est tenue à Londres, sous l'égide de Londres Accueil, une conférence sur le thème de "Bien vivre à Londres"

     
  • Septembre 2015 : nouveau programme en maternelle

    Septembre 2015 : nouveau programme en maternelle

    L’entrée en vigueur de nouveaux programmes pour septembre 2015 pour une école maternellefrançaise « bienveillante »

    Il donne ainsi la priorité à la « mobilisation du langage », particulièrement oral, afin de préparer les jeunes élèves à l’entrée dans l’écrit, ainsi qu’aux activités physiques et artistiques.

    Les premières notions de mathématiques et l’apprentissage des dimensions spatiales et temporelles viennent compléter les priorités de ces nouveaux programmes

     Autant d’évolutions vers ce que l’éducation nationale française appelle une école maternelle « bienveillante », qui doit « donner envie aux enfants ».

    Un regard anglo-saxon enfin posé à l’école. Affaire à suivre sur le terrain.

    Avenue des Ecoles, septembre 2015

     
  • Les bébés bilingues connaissent la grammaire dès 7 mois !

     

    Les bébés bilingues connaissent la grammaire dès 7 mois !

    Avant l'âge d'un an, les nourrissons utilisent la hauteur et la durée des sons pour distinguer deux langues aux structures grammaticales très différentes. Bonne nouvelle pour les couples binationaux, leurs enfants sont capables de comprendre rapidement les deux langues. À l'âge de 7 mois, les bébés évoluant dans un milieu bilingue sont susceptibles d'apprendre rapidement la grammaire de leurs deux langues maternelles. Cette capacité vient d'être mise en évidence par des scientifiques du Laboratoire de psychologie de la perception (université Paris-Descartes/CNRS/ENS) et de l'université de British Columbia. Source : Anne Jeanblanc, Le Point.fr, 17.02.2013

     

     

     

     
  • Ecrire correctement les chiffres

    Ecrire correctement les chiffres

    “Maths - It's as easy as 1... 2... 3”. Ten Town characters help young children learn their numbers. Let's see the website http://www.tentown.co.uk. When the autor started his career as a Year 2 teacher he was concerned by how many children could not write numbers correctly. It is not easy to teach multiplying by three when a child has not yet mastered writing the figure… Source: Marilyn Sweet, TES magazine, 11.01.2013.