Entretien avec Elsa Levy-Prudent responsable des admissions au CERENE

Menu

Pouvez-vous nous rappeler à qui s’adressent les écoles Cerene et ce qu’elles proposent ?

Les écoles Cerene sont des établissements privés indépendantes qui suivent les programmes de d’Éducation nationale. Elles ont été créées pour accueillir les enfants présentant des troubles des apprentissages, principalement les troubles de la lecture, du calcul, du geste, du langage et de l’attention, autrement appelés « troubles dys ».

Ces écoles s’inscrivent comme des écoles passerelles. Elles proposent un encadrement spécifique créant un pont entre neurosciences et éducation. « Notre philosophie est de permettre à chaque enfant de réaliser au mieux son plein potentiel et de lui donner ou redonner le goût et la joie d’apprendre ».

Tout y est intégré pour que les enfants évoluent dans un environnement le mieux adapté possible :

  • l’enseignement est dispensé par des professeurs formés
  • les supports pédagogiques sont adaptés et mobilisent les technologies d’assistance
  • les prises en charge paramédicales telles que l’orthophonie, l’ergothérapie et l’orthoptie sont intégrées à la scolarité sur place.

Il y a une véritable coordination paramédicale qui prend en compte le projet de l’élève, c’est-à-dire son suivi aussi bien scolaire que paramédical.

On parle de « passeport Cerene » qui rend compte du suivi et de l’évolution méthodologique et pédagogique de l’enfant, délivré à la famille lors du départ du CERENE.

Outre l’emploi du temps aménagé, la pédagogie s’appuie sur des supports spécialement conçus et adaptés et sur l’utilisation des technologies informatiques. Des séances quotidiennes de tutorat et de renforcement complètent l’enseignement.

Le corps enseignant est bien entendu formé aux problématiques des enfants à besoins spécifiques. A travers un « carnet de l’enseignant », régulièrement mis à jour, il s’agit d’adapter les outils spécifiques et en évolution constante afin de mesurer le niveau d’autonomie de l’enfant.

Avec quel outil se sentira-t-il plus à l’aise : le lecteur vocal, la dictée vocale, les logiciels de géométrie, le scanner….

L’essentiel restant de s’adapter à l’évolution de l’enfant en toute bienveillance. 

Pouvez-vous nous dire où trouver ces écoles ?

Nos écoles regroupent aujourd’hui 350 élèves sur 5 sites à Paris et à Lyon ainsi qu’au sein de nos écoles partenaires.

Nos 3 sites parisiens, dans le 12ème, le 15ème et le 17ème, accueillent des élèves du CE2 à la 3ème ou du CM1 à la 3ème selon les années.

Nous proposons aussi des « classes intégrées » Cerene en partenariat avec des établissements privés sous contrat qui hébergent certaines de nos classes.

Le dispositif est exactement le même que celui mis en œuvre dans les écoles Cerene avec quelques spécificités dues au projet d’établissement unique de chaque établissement d’accueil.

Ces classes intégrées sont mises en place :

  • à l’Institution Notre Dame Sainte-Croix à Neuilly-sur-Seine pour une classe de 6ème et une classe de 5ème
  • à Saint-Michel de Saint-Mandé à Saint-Mandé pour une classe de 6èmr ou de 5ème alternativement selon les années.

Un nouveau site ouvrira à la rentrée 2021 à Rueil Malmaison, il accueillera pour la première année des élèves du CM1 à la 5ème.

Nous avons aussi 1 établissement lyonnais qui accueille des élèves du CM1 à la 3ème.

Les petits effectifs par classe sont privilégiés avec 12 élèves par classe en moyenne au primaire et 15 maximum au collège.

L’objectif de nos écoles n’est pas de scolariser l’enfant sur le long terme au CERENE mais de le réintégrer au bout de 2 à 4 ans dans le cursus traditionnel.

Sachez que d’après une étude que nous avons menée sur le devenir des élèves du Cerene, en moyenne les enfants restaient 2,6 ans au sein de nos écoles et 80% des familles saluaient le bénéfice de la reconquête de l’estime de soi, en plus des progrès réalisés en lecture, concentration et calcul. Nos anciens élèves se situaient dans la moyenne de la classe ou au-dessus et 57% d’entre eux continuaient dans la voie générale ou technologique. De quoi nous encourager à continuer dans le développement de ces écoles car la demande est importante…

Comment savoir si mon enfant peut intégrer la classe ou l’école Cerene ?

Nous avons mis en œuvre un dispositif d’admission qui commence par une réunion d’information, puis le dépôt d’un dossier de demande d’admission. Le dialogue avec les parents étant primordial, c’est pourquoi nous rencontrons également les familles lors d’un entretien individuel, préalable à une commission d’admission.

Ces étapes nous permettent de déterminer si nous sommes capables d’aider l’enfant et de bien comprendre les enjeux de ses difficultés, ses points forts et ses fragilités.

Par ailleurs, de façon tout à fait indépendante de nos écoles le CERENE a également un centre de diagnostic qui propose d’établir un bilan global des apprentissages lors d’une démarche de dépistage efficace pour poser un diagnostic : le bilan neuropsychologique.

C’est une approche globale qui permet de mettre en avant les fragilités, ainsi que les points forts de l’enfant. Ce bilan permet d’articuler une feuille de route afin de faire avancer au mieux l’enfant et de savoir comment l’aider en dépit de ses difficultés.

La plupart des dimensions cognitives sont analysées : intellectuelles, neurovisuelles, motrices, praxiques.

Mais aussi le langage, le sens des nombres, les processus de mémoire, les fonctions attentionnelles et exécutives, le traitement de l’information sociale et enfin la personnalité.

Ce bilan permet de mettre en place une pédagogie adaptée pour que l’enfant apprenne en dépit de ses troubles de la lecture, du calcul, du langage ou du geste. Cela en contournant, en allégeant la tâche ou en libérant d’autres ressources attentionnelles car les enfants “dys” sont des enfants intelligents et pertinents.

Pour en savoir plus :

https://cerene-education.fr

Article pour Avenue des Ecoles

Juin 2021

Partagez l'article sur les réseaux sociaux

Share on facebook
Share on linkedin

Vous aimerez aussi nos articles récents