Scolarité française

L, ES, S ? Quelle section choisir pour l'université ?

« Je choisis la S car c'est la section qui ouvre toutes les portes »... Réalité ou cliché ayant la vie dure ?

 
S'orienter au milieu de la seconde se révèle souvent une source de stress pour les jeunes élèves. Vers la fin du second trimestre une liste de vœux doit être émise avant la décision finale en fin d'année.

Si la majorité des élèves se sentent perdus dans la multitude des possibles, les élèves scolarisés en établissement français à l'étranger se retrouve confronté au problème inverse : un choix restreint entre les 3 sections générales, voire parfois juste entre deux : S ou ES.


La décision peut alors sembler plus simple à prendre, il n'en est rien. Les étudiants scolarisés à l'étranger, souvent plus mobiles que leurs comparses métropolitains, doivent prendre en compte les pré-requis pour une orientation en France mais également dans le ou les pays étrangers où ils souhaitent poursuivre leurs études.

Dans tous les cas, choisir d'aller en section Scientifique, Economique, littéraire ou technique demande à l'élève de se projeter au moins 3 ans dans le futur et de se renseigner suffisamment à l'avance sur l'université/grande école/prépa qu'il souhaite intégrer pour connaître leur requis minimum d'entrée : notes au-dessus d'un minima dans certaines matières ou moyenne minimum, matières inéluctables, concours d'entrée... A l'âge où une majorité des élèves ne sait pas encore ce qu'il veut faire de sa vie, cette décision leur demande de faire preuve d'une grande maturité et se traduit par une période très stressante où la pression de l'entourage peut vite devenir anxiogène.

Et dans une période où les essais devraient avoir la part belle dans la recherche de leur voie, le choix de leur orientation ne laisse que peu de place à l'erreur dans la compétitivité du monde actuel.

 

Alors, S, ES, L, technique ? Que choisir? 

 

S, le choix de tous les possibles


La section scientifique reste la valeur sure pour toute orientation en France. Si les magazines pullulent d'articles sur les choix possibles pour chaque section générale, S est la branche qui vous offrira le plus d'opportunités.

Grandes écoles, prépas, BTS ou autre formation, le profil des élèves en S est privilégié, considéré comme plus complet et pouvant s'adapter à tout type de formation.
Malheureusement pour une orientation à l'étranger ce choix peut s'avérer contreproductif si l'élève n'a pas l'esprit scientifique suffisamment développé et ne peut atteindre de mention.

Notamment pour toutes les universités étrangères qui demandent des notes minimums dans certaines matières imposées en plus d'une moyenne générale minimum.

 

ES, le choix de l'optimisation


La section ES est généralement choisi par défaut. « Je ne suis pas assez bon pour aller en S, je ne suis pas assez bon pour aller en L, alors je vais en ES » Malheureusement, les élèves ne réalisent pas qu'il s'agit également du bac le plus difficile.

De bonnes capacités d'analyses et rédactionnelles sont primordiales pour réussir dans cette section car l'élève doit être capable de s'en sortir dans chaque discipline, et non dans seulement deux ou 3 d'entre elles.

De même un élève bon dans toutes les disciplines mais n'excellant dans aucune trouvera ici sa voie de sortie la plus adaptée pour de grandes universités étrangères qui ne regarderont pas en quelle section un 15 en maths a été obtenu par exemple. Et il est bien plus aisé d'atteindre cette note en ES qu'en S.

 

L, le choix du choix


Le clivage études en France ou à l'étranger et d'autant plus marqué dans cette section. Si en France, la section littéraire n'offre que peu de débouché et est généralement boudée, pour étudier à l'étranger la section littéraire ne présente pas le même handicap.

En effet, les universités étrangères et notamment anglaises ne regardent pas (ou très peu ) la section d'où vous venez, ce qui prime sont les matières dans votre cursus et les notes que vous obtiendrez dans celles-ci.

Elle est néanmoins la section à privilégier pour toute poursuite d'étude dans l'art ou les lettres.

 

Technique ou professionnel, le choix de l'éloignement


Contrairement à une idée reçue il n'est pas impossible de faire de hautes études avec un bac technique ou professionnel ou de rejoindre de grandes écoles grâce aux passerelles en place.

Et souvent, des élèves à l'esprit plus prosaïque se retrouvent mieux dans l'étude de matières plus concrètes. Il faut néanmoins savoir que très peu de lycées à l'étranger proposent les bacs techniques ou professionnels et aucun sur Londres.

Pour poursuivre dans cette voie, il vous faudra soit partir dans une école en France en international, soit travailler seul de chez soi (ou avec l'aide du CNED ).

Finalement, pour bien s'orienter la première question que doivent se poser les élèves scolarisés à l'étranger est : est-ce que je souhaite étudier en France ou dans un autre pays ? Lequel ? Ce n'est qu'en fonction de cette réponse qu'ils pourront alors choisir la meilleure section pour eux en fonction de leur goût ou de leurs compétences mais surtout des prérequis de leur future école/université.

 

 

Audrey Tejedor, Général manager Educa Tutors,
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.educa-tutors.co.uk

 

 

 

 

Education

 

Additional Information

En bref

  • L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

    L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

     
  • Avenue des Ecoles/Be-Konnect invité à la conférence de rentrée de Londres Accueil

    Le 3 octobre dernier, s'est tenue à Londres, sous l'égide de Londres Accueil, une conférence sur le thème de "Bien vivre à Londres"

     
  • Inscriptions aux Independent schools show London 2015

    Inscriptions aux Independent schools show London 2015

    Quand ? Les 14 et 15 novembre prochains.

    Où? Battersea Evolution, Battersea Park, London, SW11 4NJ

    C’est gratuit si vous vous enregistrez en ligne !

    « As the UK’s largest school open day, the Independent Schools Show annually welcomes 200 of the leading schools to Battersea Park. Join us at this informative and dynamic event to meet key admissions teams; speak with heads; enquire about entry requirements at all stages; explore scholarships and bursaries”.

     Source : http://www.schoolsshow.co.uk/

     

     
  • Le secteur privé anglais reste le plus performant en 2015

    Le secteur privé anglais reste le plus performant en 2015

    La grande majorité desmeilleures résultats du GCSE en 2015 au sein du secteur public provient des 164 écoles Grammar Schools ce qui est le cas depuis des décennies, et non comme voudraient le dire acteurs par les réformes entreprises par le gouvernement vers les académies. A noter également, que les écoles privées secondaires ont pour 50% d’entre elles obtenu  A *ou grades A au A-level soit près du double de la moyenne nationale.

    Source: “The triumph of the state sector has been exaggerated “, The independent, 31 août 2015

     

     
  • Les nouveautés de cette rentrée 2015 : EMC et Orientation

    Les nouveautés de cette rentrée 2015 : EMC et Orientation

    Un enseignement moral et civique (EMC)

    Du CP à la terminale, tous les élèves bénéficieront d’un enseignement moral et civique (EMC) à partir de septembre.

    Cette nouvelle matière, voulue par l'ancien ministre de l'Education, Vincent Peillon, remplace les traditionnels cours d'éducation civique. Elle sera dispensée par les instituteurs en primaire, à raison d'une heure par semaine, et par les professeurs d'histoire, au collège et au lycée, une heure tous les quinze jours.

    Son contenu : expliciter des notions comme la justice, la dignité, l’égalité ou la solidarité, mais aussi aider les élèves à reconnaître et accepter le pluralisme des opinions. Une éducation aux médias et à l’information est également encouragée.

    Fait nouveau, cette matière devrait figurer parmi les épreuves du nouveau brevet des collèges, prévu pour l'année prochaine. Le programme sera désormais le même pour tous les élèves dans le secondaire, quels que soient leur filière ou leur bac, général, technologique ou professionnel.

    A ces cours s'ajouteront cette année les interventions en classe sur les thèmes « des valeurs républicaines » de bénévoles issus du monde associatif ou de la société civile, inscrits dans la « réserve citoyenne de l'Education nationale » créée à la suite des attentats de janvier 2015.

    L’orientation : un concept au service des élèves

    Dès la sixième, un « parcours Avenir », ou « parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel » sera généralisé dès cette rentrée. L’objectif est d’aider les jeunes à se familiariser avec les acteurs économiques et le monde du travail, afin de mieux bâtir leur projet d’orientation.

    Un parcours d’éducation artistique et culturelle doit voir le jour et permettre ici plus largement en France de favoriser l’accès à l’art pour tous les élèves et de cultiver leur sensibilité. Là encore cet aspect très présent dans les écoles anglaises gagnerait à être réellement encouragé dans les écoles françaises dès le plus jeune âge.