Scolarité anglaise

Informations sur les inscriptions dans les écoles secondaires anglaises

Inscription dans les écoles secondaires britanniques: Veillons à respecter les délais, soyons attentifs aux informations et puis restons patients…

Faits

A Londres, deux enfants sur trois obtiennent chaque année satisfaction et se dirigent dans les établissements correspondants à leur premier choix dans le dossier de candidature. Pour autant, de grosses disparités existent dans le pays.

En Cornwall par exemple, où les distances sont importantes et le transport coûteux, les parents hésitent à choisir pour leurs enfants des établissements très éloignés. Les enfants restent proches de leur domicile et 99% ainsi obtiennent leur premier choix (idem dans le Nord-est du Lincolnshire ou encore de l’île de Wight).

Clairement, la pratique consistant à postuler dans un établissement éloigné de son domicile relève d’une pratique urbaine des grosses agglomérations, Et Londres en est le premier exemple. Les transports sont gratuits et beaucoup d’établissements offrent une procédure d’admission relativement souple.

Aujourd’hui pourtant, afin de réduire les dépenses de la collectivité, le gouvernement souhaite remédier à cette situation en donnant priorité aux écoles locales.

Procédure d’inscription

• Description

Dès le mois juillet, les parents dont les enfants débutent la Year 6 (équivalent CM2), reçoivent un document concernant le choix des écoles (school preference form). Chaque école secondaire organise alors une rencontre, une journée Porte Ouverte (Open day) à partir de la rentrée avec les parents pour leur donner les informations sur les modalités d’inscription de l’établissement.

Au mois d’octobre de chaque année, les dossiers d’inscription sont envoyés par les parents concernés à l’administration. Au 1er mars de l’année suivante, les réponses sont annoncées aux familles (1er mars sur le Net et dans les jours suivants par lettre si le dossier a été envoyé par la poste).

Pour déterminer la liste des écoles contenues dans le dossier d’inscription, il est conseillé aux parents, certes d’être ambitieux pour leur enfant, mais également de garder un choix (le dernier) pour une école accessible et locale pour ne pas risquer l’absence de réponse positive.

• Déluge après le 1er mars?

Après le 1er ou 2 mars de chaque année, plus d’un demi-million d’enfant de 11 ans obtiennent une place dans l’école secondaire de leur quartier.

En 2010, 83,2% des familles reçurent une place conforme à leur premier choix d’école; 94,9% reçurent satisfaction sur leurs trois premiers choix, ce qui correspond à une légère augmentation (0,3%) par rapport à l’année précédente.

Seulement 3,4% des familles ne reçurent pas satisfaction sur l’ensemble de leur choix. Les appels qui ont alors fait suite à ces situations pour 2010-2011, ne sont pas encore connus. Pour l’année précédente (2009-2010), 50 200 appels ont été formés. 37 830 d’entre eux ont été examinés par un panel de professionnels et 5,9% d’entre eux ont obtenus satisfaction, soit 1/3 des appels effectués.

Les conditions d’inscriptions restent… parfois inconnues !

• A chaque établissement ses conditions

Plus de 5600 écoles secondaires publiques incluant les Academies, Voluntary-aided schools et Foundation schools possèdent leurs propres procédures et conditions d’inscription. Ces écoles doivent publier leurs conditions d’inscription sur le net.

Pour mémoire, les Voluntary-aided schools et Foundation schools sont des établissements scolaires directement gérés par des fondations (ou des églises). Ces derniers emploient les enseignants, possèdent les locaux et décident également des conditions d’admission. Les comptes sont contrôlés par la ville.

• Le devoir d’informer est négligé

Pendant l’année scolaire 2009-2010, plus de 50% de ces écoles secondaires ont omis de préciser leurs conditions d’inscriptions sur le web avant la date butoir du 1er mai. Cela eut pour conséquence de multiplier les appels de la part des parents laissés dans l’ignorance quant aux conditions d’inscription.

Enfin, le magazine Times Educational Supplement précisait il y a quelques temps, que le nombre de réclamations concernant les procédures d’admission dans le secondaire avait doublés en 2010 par rapport à l’année précédente.

Sources

Article tiré de

  • John Howson, « A third in London miss out their first choice », Times Educational Supplement ,TES, 8 avril 2011, p.24.
  • Adi Bloom, “Admission impossible”, TES Magazine, 8 avril 2011, pp.10-17.
En savoir plus

Education

 

Additional Information

En bref

  • L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

    L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

     
  • Avenue des Ecoles/Be-Konnect invité à la conférence de rentrée de Londres Accueil

    Le 3 octobre dernier, s'est tenue à Londres, sous l'égide de Londres Accueil, une conférence sur le thème de "Bien vivre à Londres"

     
  • Inscriptions aux Independent schools show London 2015

    Inscriptions aux Independent schools show London 2015

    Quand ? Les 14 et 15 novembre prochains.

    Où? Battersea Evolution, Battersea Park, London, SW11 4NJ

    C’est gratuit si vous vous enregistrez en ligne !

    « As the UK’s largest school open day, the Independent Schools Show annually welcomes 200 of the leading schools to Battersea Park. Join us at this informative and dynamic event to meet key admissions teams; speak with heads; enquire about entry requirements at all stages; explore scholarships and bursaries”.

     Source : http://www.schoolsshow.co.uk/

     

     
  • Le secteur privé anglais reste le plus performant en 2015

    Le secteur privé anglais reste le plus performant en 2015

    La grande majorité desmeilleures résultats du GCSE en 2015 au sein du secteur public provient des 164 écoles Grammar Schools ce qui est le cas depuis des décennies, et non comme voudraient le dire acteurs par les réformes entreprises par le gouvernement vers les académies. A noter également, que les écoles privées secondaires ont pour 50% d’entre elles obtenu  A *ou grades A au A-level soit près du double de la moyenne nationale.

    Source: “The triumph of the state sector has been exaggerated “, The independent, 31 août 2015

     

     
  • Les nouveautés de cette rentrée 2015 : EMC et Orientation

    Les nouveautés de cette rentrée 2015 : EMC et Orientation

    Un enseignement moral et civique (EMC)

    Du CP à la terminale, tous les élèves bénéficieront d’un enseignement moral et civique (EMC) à partir de septembre.

    Cette nouvelle matière, voulue par l'ancien ministre de l'Education, Vincent Peillon, remplace les traditionnels cours d'éducation civique. Elle sera dispensée par les instituteurs en primaire, à raison d'une heure par semaine, et par les professeurs d'histoire, au collège et au lycée, une heure tous les quinze jours.

    Son contenu : expliciter des notions comme la justice, la dignité, l’égalité ou la solidarité, mais aussi aider les élèves à reconnaître et accepter le pluralisme des opinions. Une éducation aux médias et à l’information est également encouragée.

    Fait nouveau, cette matière devrait figurer parmi les épreuves du nouveau brevet des collèges, prévu pour l'année prochaine. Le programme sera désormais le même pour tous les élèves dans le secondaire, quels que soient leur filière ou leur bac, général, technologique ou professionnel.

    A ces cours s'ajouteront cette année les interventions en classe sur les thèmes « des valeurs républicaines » de bénévoles issus du monde associatif ou de la société civile, inscrits dans la « réserve citoyenne de l'Education nationale » créée à la suite des attentats de janvier 2015.

    L’orientation : un concept au service des élèves

    Dès la sixième, un « parcours Avenir », ou « parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel » sera généralisé dès cette rentrée. L’objectif est d’aider les jeunes à se familiariser avec les acteurs économiques et le monde du travail, afin de mieux bâtir leur projet d’orientation.

    Un parcours d’éducation artistique et culturelle doit voir le jour et permettre ici plus largement en France de favoriser l’accès à l’art pour tous les élèves et de cultiver leur sensibilité. Là encore cet aspect très présent dans les écoles anglaises gagnerait à être réellement encouragé dans les écoles françaises dès le plus jeune âge.