Scolarité anglaise

L'école britannique est sous pression

Début 2013, le gouvernement britannique exige des écoles un rapport sur leurs performances. Aujourd’hui, il s’attaque à la rémunération des professeurs qu’il entend lier aux résultats…

 

 

 

En effet, ce printemps, on a appris que les professeurs anglais verront en 2014 leur paye évoluer au regard de leur mérite et non plus en fonction de leur ancienneté dans l’établissement… L’école est sous pression et les syndicats grondent.

 

Des mesures de contrôle de plus en plus présentes 

 

 

Les établissements scolaires peinant à atteindre leurs objectifs en termes de résultats aux examens scolaires ont été mis dernièrement sous forte pression par le gouvernement anglais.

Ce dernier exige de leur part un rapport détaillé de leurs résultats toutes les six semaines afin de booster leurs performances.

Sur le terrain, une centaine d’écoles secondaires en Grande-Bretagne ont été ainsi identifiées comme ayant peu de chance d’atteindre l’objectif de 40% d’élèves à l’examen du GCSE avec des notes entre A* et C en maths et en anglais.

Le rapport demande des données mises à jour sur les résultats des élèves, le taux de présence au sein de l’établissement, le taux d’exclusion, le taux également de demandes d’inscription dans l’établissement, la qualification des cours enseignés selon un classement précis : qualité de la leçon qualifiée de «  excellente » ; « bonne » ; « adéquate » ; « à reprendre » un peu à l’instar des recommandations de l’Ofsted.

En outre, il exige que les directeurs évaluent la « gestion quotidienne de l’école ».

Ces dernières années, on estime que 60% des écoles secondaires ont changé de statut pour devenir des académies et ainsi sortir de la tutelle des autorités locales (Local Education Authority, LEA) précisément les borough councilspour directement dépendre du Ministère de l’éducation.

Ce sont elles qui sont ici les plus concernées par ce tour de vis.

 

Pour progresser, l’école a pourtant besoin de temps 

 

Les ministres, en leur temps, ont soutenu le mouvement d’autonomie des académies. Aujourd’hui, les responsables de l’ASCL (Association of School and College Leaders) dénoncent ce nouveau contrôle plus contraignant pour eux que par le passé.

Ils déplorent cette demande de rapport car les écoles ont nécessairement besoin de temps pour s’améliorer. La mise sous pression de certaines académies pourrait ainsi avoir comme conséquence, en termes de résultat, l’effet inverse de celui escompté.

Pour Brian Lightman, Secrétaire Général de l’ASCL qui s’exprimait dernièrement dans le Times Educational Supplement (TES), « cette intervention exige beaucoup plus d’information que n’importe quelle procédure ou inspection commandée par l’autorité locale pour une école sous mesures particulières. Il s’agit d’une approche vraiment bureaucratique et maladroite ».

En réponse, l’Etat se présente comme responsable de la surveillance de la progression des académies.

Il souhaite par cette initiative installer un climat de challenge et de défi pour réussir, tout en maintenant un soutien éclairé.

Il n’en reste pas moins que ce contrôle représente une forte intervention de l’Etat au sein des établissements scolaires.

Or, cette initiative va à l’inverse du souhait de M. Gove, qui est de réduire le niveau de bureaucratie actuel au sein de son ministère et de donner plus d’autonomie et de liberté aux chefs d’établissements scolaires.

Enfin, le bon sens n’appellerait-t-il pas à offrir plus de soutien aux écoliers dans leurs efforts pour progresser plutôt que de remplir formulaires et rapports multiples ?

 

D’autres articles dans cette catégorie

 

$1·        Plus de 100 nouvelles Free schools dès septembre 2014

·  ·     La course à la bonne école an Angleterre

 · Vers un GCSE plus exigeant en 2015 ?

 

 

Education

 

Additional Information

En bref

  • L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

    L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

     
  • Avenue des Ecoles/Be-Konnect invité à la conférence de rentrée de Londres Accueil

    Le 3 octobre dernier, s'est tenue à Londres, sous l'égide de Londres Accueil, une conférence sur le thème de "Bien vivre à Londres"

     
  • Inscriptions aux Independent schools show London 2015

    Inscriptions aux Independent schools show London 2015

    Quand ? Les 14 et 15 novembre prochains.

    Où? Battersea Evolution, Battersea Park, London, SW11 4NJ

    C’est gratuit si vous vous enregistrez en ligne !

    « As the UK’s largest school open day, the Independent Schools Show annually welcomes 200 of the leading schools to Battersea Park. Join us at this informative and dynamic event to meet key admissions teams; speak with heads; enquire about entry requirements at all stages; explore scholarships and bursaries”.

     Source : http://www.schoolsshow.co.uk/

     

     
  • Le secteur privé anglais reste le plus performant en 2015

    Le secteur privé anglais reste le plus performant en 2015

    La grande majorité desmeilleures résultats du GCSE en 2015 au sein du secteur public provient des 164 écoles Grammar Schools ce qui est le cas depuis des décennies, et non comme voudraient le dire acteurs par les réformes entreprises par le gouvernement vers les académies. A noter également, que les écoles privées secondaires ont pour 50% d’entre elles obtenu  A *ou grades A au A-level soit près du double de la moyenne nationale.

    Source: “The triumph of the state sector has been exaggerated “, The independent, 31 août 2015

     

     
  • Les nouveautés de cette rentrée 2015 : EMC et Orientation

    Les nouveautés de cette rentrée 2015 : EMC et Orientation

    Un enseignement moral et civique (EMC)

    Du CP à la terminale, tous les élèves bénéficieront d’un enseignement moral et civique (EMC) à partir de septembre.

    Cette nouvelle matière, voulue par l'ancien ministre de l'Education, Vincent Peillon, remplace les traditionnels cours d'éducation civique. Elle sera dispensée par les instituteurs en primaire, à raison d'une heure par semaine, et par les professeurs d'histoire, au collège et au lycée, une heure tous les quinze jours.

    Son contenu : expliciter des notions comme la justice, la dignité, l’égalité ou la solidarité, mais aussi aider les élèves à reconnaître et accepter le pluralisme des opinions. Une éducation aux médias et à l’information est également encouragée.

    Fait nouveau, cette matière devrait figurer parmi les épreuves du nouveau brevet des collèges, prévu pour l'année prochaine. Le programme sera désormais le même pour tous les élèves dans le secondaire, quels que soient leur filière ou leur bac, général, technologique ou professionnel.

    A ces cours s'ajouteront cette année les interventions en classe sur les thèmes « des valeurs républicaines » de bénévoles issus du monde associatif ou de la société civile, inscrits dans la « réserve citoyenne de l'Education nationale » créée à la suite des attentats de janvier 2015.

    L’orientation : un concept au service des élèves

    Dès la sixième, un « parcours Avenir », ou « parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel » sera généralisé dès cette rentrée. L’objectif est d’aider les jeunes à se familiariser avec les acteurs économiques et le monde du travail, afin de mieux bâtir leur projet d’orientation.

    Un parcours d’éducation artistique et culturelle doit voir le jour et permettre ici plus largement en France de favoriser l’accès à l’art pour tous les élèves et de cultiver leur sensibilité. Là encore cet aspect très présent dans les écoles anglaises gagnerait à être réellement encouragé dans les écoles françaises dès le plus jeune âge.