Scolarité française

C’est la rentrée ? Youpi ! Vive l’école....

Cahier d'ecole pour la rentreeDélicate période que représente la rentrée scolaire pour certains enfants. D’autres sont déjà impatients, excités à cette perspective. Pour tous, voici quelques recommandations pour faire de ces premiers jours un succès.

Nos grandes et belles vacances sont maintenant terminées. Nous voici de retour à la maison avec la perspective très prochaine de la rentrée des classes. Si les cahiers sont restés fermés, si les lectures n’ont pas été très nombreuses malgré le tas de livres emmené avec vous, il est grand temps d’aborder la perspective prochaine du retour à l’école.

Avant la rentrée pensez à adopter progressivement un rythme se rapprochant de celui de l’école. Fini les couchers tard et les levers identiques. Essayez plutôt d’optimiser votre rentrée en amont avec une organisation calme et appropriée. N’oubliez-pas, le stress chez votre enfant peut être au rendez-vous avec le sentiment gardé secret d’avoir tout oublié s’ajoutant ici à l’angoisse devant l’inconnu que représente cette nouvelle année qui s’annonce.

• Conseils pour faire de cette rentrée une opération réussie pour tous

Maternelle, cours préparatoire : qu’est ce qui change vraiment pour votre enfant ?

Votre enfant commence la petite section de maternelle

SONGER A RASSURER. Il s’agit là d’une étape nouvelle dans le développement social de votre enfant et c’est la première fois qu’il rentre dans une communauté non maternante (comme la crèche ou la nursery). De quelle manière alors? Lisez des histoires rigolotes autour et sur l’école. Restez avec lui les premiers temps pendant l’école. C’est chose possible et bien accueilli dans les écoles françaises comme anglaises. Parlez-lui du déroulé de la journée : à quelle heure il va manger, faire la sieste jouer dans la cour... Dites-lui qui viendra le chercher et à quelle heure.

Parlez de l’école avec lui et écoutez ses questions et ses craintes, écoutez l’idée qu’il se fait de l’école et partez en voyage imaginaire avec lui sur ce thème. « Dessine-moi une école »... Vous connaissez non ?

C’est le premier jour en CP

DONNER CONFIANCE. Stimulez le changement, valorisez cette nouvelle étape, ne projetez pas vos souvenirs et angoisses passés sur le sujet à votre enfant. Vous n’avez pas aimé l’école et elle vous l’a bien rendue ? Qu’importe ! Il n’est plus question de vous ! Laissez à votre enfant la liberté de tracer sa route dans ce nouveau cadre. Il vous montrera lui son école et la perception qu’il en a vous surprendra à coup sûr.

Cahier d'ecole pour la rentreeDONNER ENVIE. Donnez envie dans tous les sens. Envie de lire, envie d’apprendre, de se faire des amis, envie de faire plaisir à sa nouvelle maîtresse, envie de bien faire (cette envie, avez-vous remarqué qu’il la possède déjà ?...). Oui à cet âge, les enfants adorent apprendre alors ne vous privez pas de lui dire qu’il va faire des choses nouvelles, plus intéressantes encore que ce qu’il connait aujourd’hui même si désormais les devoirs après l’école seront présents.

EVITER LA PRESSION. Evitez le « Ah tu rentres à la grande école ! » Cela fait monter le stress inutilement. Expliquez lui qu’apprendre à lire cela prend du temps, parfois jusqu’à Noël. Certains petits pensent qu’en une journée la chose est réglée et quelle déception ensuite !

FAITES LUI CONFIANCE. L’essentiel est de donner confiance à l’enfant, ne le comparer pas aux autres et conjurer l’obsession de la réussite, ce qui passe par l’oubli des notes des évaluations. Ce n’est pas parce que qu’on apprend vite à décoder qu’on lira mieux plus tard. Le plus important est de comprendre ce que l’on lit.

Vous pouvez enfin aller vous promener devant sa nouvelle école quelques jours avant sa rentrée pour poser un décor à ce prochain rendez-vous. Ou bien invitez pour un play time ses copains de l’année dernière qu’il retrouve à coup sûr à l’école.

DONNER DE BONNES HABITUDES. Dès les premiers jours de la rentrée, mettez en place un rituel pour les devoirs : 10-15 minutes après ou avant avoir joué. Prenez un peu de temps avec lui.

• Du bon sens, surtout du bon sens ...

Optez pour un dialogue serein avec votre enfant au sujet de l’école. Pas de sujets tabous, pas de complexe devant le rendez-vous de la rentrée, cela aidera grandement votre enfant à se projeter positivement dans cette perspective. Et toujours sachez prendre vos distances par rapport à vos propres expériences concernant l’école. A bannir donc « Pour moi cela n’a pas été formidable, mais je pense que pour toi, ce sera mieux et je m’y emploie... » Ça non !...

Si un enfant ne veut pas aller à l’école, tentez alors de percer le mystère et trouvez la cause de ce refus souvent extérieur d’ailleurs à l’école. Attention à la pression, trop de pression des parents peut aboutir à ce refus d’obstacle. Même si la chose vous semble délicate tentez toujours en premier lieu le naturel, l’évidence… il est évident que pour apprendre votre enfant – chose qu’il réclame naturellement à ces âges- doit aller à l’école alors pas de soucis on y va ... Bonne rentrée à tous !

Sources
  • C. Collin, Au secours ! Mon enfant rentre à l’école, Ed. du Rocher, août 2011, 160 pages.
  • M. Laronche, « Les parents, garants d’une rentrée sans stress », Le Monde, 23 août 2011, p22.
En savoir plus
  • M. Szejer, Petite école, grande rentrée, Bayard Centurion, avril 2011
  • M. Bernard, Le guide de l’école maternelle, First Editions, juillet 2011, 192p.
  • S. Aupetit-Sarzaud, J’aide mon enfant à surmonter son stress, Ed. Eyrolles, septembre 2011.

Education

 

Additional Information

En bref