Scolarité française

L'école française Marie d'Orliac cherche ses murs

L’avenir de l’école Marie d'Orliac se complique ces derniers mois.

 

Deux raisons à cela :

  • l’extension de son site de Clancarty Road nécessitée par le développement du projet bilingue (2010) et le développement du collège de South Kensington,
  • la création de son annexe de Munster road en septembre 2010 mais dont le bail prend fin en 2012.

Rappel des faits

Le site principal de Marie d’Orliac ouvert en 2008 est situé sur Clancarty Road. L’école partage son bâtiment actuel avec Queensmill, une école anglaise.

Depuis 2010, une section bilingue a été ouverte avec deux classes de moyenne section de maternelle( MSM), dont la moitié des élèves sont issus de l'école anglaise voisine, Holly Cross, et la moitié du Lycée français.

La création de deux classes de grande section de maternelle bilingue (GSM) est prévue pour la rentrée 2011 pour la suite de ce projet.

Cet ambitieux projet bilingue, signé par l’ambassade de France/AEFE et le borough de Hammersmith and Fulham, prévoyait, à terme, la création de 14 classes bilingues, cohabitant avec les 7 classes françaises.

Il a été rendu possible en raison du départ prévu de l’école de Queensmill en 2012. Marie d’ Orliac devait alors récupérer la totalité des locaux.

Or, nous savons aujourd’hui que l’école de Queenswill n’entend pas libérer les locaux en 2012 comme prévu, sans pour autant, préciser de date quant à son futur départ.

Problématique et inquiétudes

Le problème à résoudre aujourd’hui réside dans l’accueil en 2012 à Clancarty Road :

  • des 4 classes de l’annexe de Munster road, du fait de l’arrêt du bail prévu pour 2012 et également
  • des 3 classes de primaires de South Kensington relocalisées pour laisser de la place au collège, ceci avant même l’extension de la section bilingue.

Une des solutions avancées par le Borough, à l’étude par le proviseur du Lycée Français, serait d’échanger les locaux entre l’école Holly Cross de Basuto Road et l’école de Marie d'Orliac, section française uniquement.

Cette solution nécessiterait des extensions de locaux sur chaque site, ce qui reste problématique sur le site de Basuto Road, sachant la fin de non-recevoir reçue tout récemment par d’Holly Cross sur le même objet. Cette solution provoque donc le scepticisme auprès des parents d’élèves français.

D’autre part, cette éventualité aboutirait à la séparation des sections bilingues et françaises, qui, initialement, devaient pourtant grandir ensemble afin de bénéficier de la richesse des deux cultures.

Enfin, les familles ayant signées en section bilingue pour Marie d'Orliac l’ont fait dans le respect du principe de laïcité. ils ne souhaitent pas forcément l’intégration des enseignements dans une école catholique telle que Holly Cross.

Engagements

Aujourd’hui, le proviseur du Lycée garantit qu’aucun échange de locaux n’aura lieu sans la certitude d’avoir, entre autres, un gymnase, 14 vraies salles de classe, une cantine et le respect de la laïcité pour les sections bilingues.

Les parents d’élèves de Marie D’Orliac se disent tous attachés au beau site de Clancarty Road et souhaiteraient plutôt un agrandissement de ce site au moins jusque 2014.

Le bail avec le Borough pour ce site est en effet de 25 ans mais peut être terminé en 2014, ce qui est point clé pour la décision à venir.

Les questions concernant l'avenir des deux sites de Fulham sont donc assez complexes.

En conséquence, les familles de Fulham attendent toutes avec impatience la conclusion des négociations et la décision sur l’avenir de l’école pour 2012. Affaire à suivre.

Sources

Entretien avec un parent d’élèves

Entretien

  • Entretien avec Mme Mireille Rabaté, proviseur du Lycée International de Londres Winston Churchill

    Nous avons rencontré Mme Rabaté, proviseur du Lycée International de Londres Winston Churchill pour faire le point sur les nouveautés de cette deuxième année et les perspectives pour la prochaine rentrée scolaire.


    Pouvez-vous nous faire un point sur la situation actuelle de votre établissement ?

    Nous avons accueilli, cette année, 731 élèves soit une augmentation de 60% par rapport à l’année dernière. Nous avons aussi augmenté notre personnel en conséquence.

    Pour le lycée, nous comptons aujourd’hui 5 classes de seconde et 5 classes de première. Nous ouvrirons l’année prochaine 5 classes de terminales dans les filières L, S et ES, ce qui permet à chacun de trouver sa voie.


    Votre établissement se caractérise par son enseignement bilingue, proposez vous un bac à option internationale?

    Oui, en effet, nous proposons dès cette année à tous nos élèves de préparer l’Option Internationale du Baccalauréat francais (OIB).

    Les lycéens passeront toutes les épreuves correspondant à leur série, mais les épreuves de langue anglaise et d'histoire-géographie sont remplacées par deux épreuves en anglais à l’écrit et à l’oral, en littérature anglaise et histoire-géographie.

    Cette option est ouverte à ceux qui ont acquis un niveau élevé d’Anglais à l’écrit et à l’oral. Le bac option OIB est un plus et ouvre largement les portes des universités étrangères.


    Avez-vous d’autres projets pour l’avenir, j’ai entendu parlé de l’offre de l’International Baccalaureate?

    En effet, nous sommes actuellement en phase de préparation pour devenir “école candidate“ pour l'International Baccalaureate Organisation (IBO) Diploma Programme, enseigné en Anglais et qui s’adresserait à des élèves non-francophones.

    Cette demande ne garantit pas l'acceptation de notre candidature. L’IB Diploma Programme s’inscrirait particulièrement bien dans la culture de notre établissement ouvert sur le monde, la différenciation, le développement de la confiance en soi et de l’épanouissement de l’élève.


    Vous avez placé la technologie au coeur de la pédagogie par l’utilisation des tablettes numériques. Cette innovation a été accueillie au début avec beaucoup de méfiance, qu’en est-il aujourd’hui?

    C’est au contraire la pédagogie qui est au coeur de nos pratiques. Nous sommes sûrs que les outils technologiques peuvent être très utiles au service de la pédagogie.

    Nous cherchons en permanence à nous adapter au monde dans lequel vivront nos élèves demain, après le lycée. Et la technologie, qui a révolutionné nos vies en quelques années, est au coeur de cette réflexion.

    Comme vous le voyez, nous souhaitons offrir à nos élèves une diversité de méthodes pour leur permettre de s’épanouir pleinement.

    Nous sommes conscients que toute nouveauté suscite des interrogations, c’est pourquoi nous sommes particulièrement attentifs aux questions des parents.

    Nous avons ainsi mis en place à l’attention des parents une formation afin qu’ils se familiarisent avec les outils, les applications autorisées et utilisées et qu’ils soient au courant de la sécurité mise en place dans notre dispositif.

    Pour répondre à toutes leurs questions nous proposons des séances avec notre service informatique le mercredi matin.


    Quels sont les projets que vous avez mis en place cette année?

    Cette année, nous avons pu proposer « un programme d’études hors les murs » permettant à 44 élèves de 1ère de partir à l’étranger, au Laos ou au Népal, tout en se rendant utile, pour travailler avec les associations caritatives locales et vivre en immersion avec les habitants du pays. Pour nos élèves de 4ème, nous avons organisé des voyages d’étude linguistique au Guatemala, à Shanghai et à Pékin.

    L’autonomie et l’ouverture d’esprit que cela développe chez nos élèves nous tient à coeur.


    Quels sont vos prochains rendez-vous?

    Nous vous invitons à nos prochaines portes ouvertes organisées pour le secondaire le vendredi 19 mai prochain.

    Une première commission d’affectation des places s’est certes tenue le 2 février dernier mais il est toujours possible de faire une demande d’inscription pour votre enfant au sein de notre établissement, il nous reste des places dans certaines classes.

     

    Entretien réalisé par Sophie Guiroy, Londres, Mai 2017

     

    Pour aller plus loin:

    http://www.lyceeinternational.london/

     

     

Education

 

Additional Information

En bref