Scolarité française

L'école française Marie d'Orliac cherche ses murs

L’avenir de l’école Marie d'Orliac se complique ces derniers mois.

 

Deux raisons à cela :

  • l’extension de son site de Clancarty Road nécessitée par le développement du projet bilingue (2010) et le développement du collège de South Kensington,
  • la création de son annexe de Munster road en septembre 2010 mais dont le bail prend fin en 2012.

Rappel des faits

Le site principal de Marie d’Orliac ouvert en 2008 est situé sur Clancarty Road. L’école partage son bâtiment actuel avec Queensmill, une école anglaise.

Depuis 2010, une section bilingue a été ouverte avec deux classes de moyenne section de maternelle( MSM), dont la moitié des élèves sont issus de l'école anglaise voisine, Holly Cross, et la moitié du Lycée français.

La création de deux classes de grande section de maternelle bilingue (GSM) est prévue pour la rentrée 2011 pour la suite de ce projet.

Cet ambitieux projet bilingue, signé par l’ambassade de France/AEFE et le borough de Hammersmith and Fulham, prévoyait, à terme, la création de 14 classes bilingues, cohabitant avec les 7 classes françaises.

Il a été rendu possible en raison du départ prévu de l’école de Queensmill en 2012. Marie d’ Orliac devait alors récupérer la totalité des locaux.

Or, nous savons aujourd’hui que l’école de Queenswill n’entend pas libérer les locaux en 2012 comme prévu, sans pour autant, préciser de date quant à son futur départ.

Problématique et inquiétudes

Le problème à résoudre aujourd’hui réside dans l’accueil en 2012 à Clancarty Road :

  • des 4 classes de l’annexe de Munster road, du fait de l’arrêt du bail prévu pour 2012 et également
  • des 3 classes de primaires de South Kensington relocalisées pour laisser de la place au collège, ceci avant même l’extension de la section bilingue.

Une des solutions avancées par le Borough, à l’étude par le proviseur du Lycée Français, serait d’échanger les locaux entre l’école Holly Cross de Basuto Road et l’école de Marie d'Orliac, section française uniquement.

Cette solution nécessiterait des extensions de locaux sur chaque site, ce qui reste problématique sur le site de Basuto Road, sachant la fin de non-recevoir reçue tout récemment par d’Holly Cross sur le même objet. Cette solution provoque donc le scepticisme auprès des parents d’élèves français.

D’autre part, cette éventualité aboutirait à la séparation des sections bilingues et françaises, qui, initialement, devaient pourtant grandir ensemble afin de bénéficier de la richesse des deux cultures.

Enfin, les familles ayant signées en section bilingue pour Marie d'Orliac l’ont fait dans le respect du principe de laïcité. ils ne souhaitent pas forcément l’intégration des enseignements dans une école catholique telle que Holly Cross.

Engagements

Aujourd’hui, le proviseur du Lycée garantit qu’aucun échange de locaux n’aura lieu sans la certitude d’avoir, entre autres, un gymnase, 14 vraies salles de classe, une cantine et le respect de la laïcité pour les sections bilingues.

Les parents d’élèves de Marie D’Orliac se disent tous attachés au beau site de Clancarty Road et souhaiteraient plutôt un agrandissement de ce site au moins jusque 2014.

Le bail avec le Borough pour ce site est en effet de 25 ans mais peut être terminé en 2014, ce qui est point clé pour la décision à venir.

Les questions concernant l'avenir des deux sites de Fulham sont donc assez complexes.

En conséquence, les familles de Fulham attendent toutes avec impatience la conclusion des négociations et la décision sur l’avenir de l’école pour 2012. Affaire à suivre.

Sources

Entretien avec un parent d’élèves

Education

 

Additional Information

En bref