Scolarité française

A quel rythme allons-nous ?

Enfants assis qui mangent.2004 000 communes françaises appliqueront la réforme des rythmes scolaires dès cette rentrée scolaire 2013. Quid in London ?


En France, un écolier sur cinq bénéficiera des nouveaux emplois du temps, en revenant à la semaine de quatre jours et demi, dès cette rentrée scolaire de 2013. Un chiffre bien loin des objectifs affichés initialement par le ministère de l'éducation nationale.

Le recensement du retour à la semaine de quatre jours et demi d'école a été confirmé à l'issue d'une réunion de travail du Comité de suivi de la réforme des rythmes à l'école primaire, en juillet dernier. 4 000 communes mettront en œuvre la réforme des rythmes scolaires en septembre 2013. Ce chiffre était attendu depuis que le chef de l'Etat, François Hollande, a permis l'étalement sur deux ans — en 2013 et 2014 — de la réforme.

Au total, rappelle le ministère de l'éducation nationale dans un communiqué, l'aide financière octroyée aux communes, via l'Etat et la branche famille, atteindra 103 euros par enfant la première année, 143 euros par enfant pour les collectivités en difficulté ou en milieu rural (éligibles à la Dotation de solidarité urbaine ou rurale-cible). Les associations d'élus ont plutôt estimé le coût de la réforme à 150 euros par enfant et par an.

Les raisons de cette réforme sont claires

Depuis le passage à la semaine de quatre jours en 2008, les Français sont ceux qui ont le moins de jours d'école sur l'année sur les 34 pays de l'OCDE, avec 144 jours "travaillés" contre 187 en moyenne. Par conséquent, les petits français ont des journées plus longues et plus chargées que la plupart de leurs camarades des autres pays (180 à 200 dans tous les pays comparables). Le total des heures d'école cumulées pour les enfants de 6 à 14 ans en France est d'environ 7 500 heures concentrées sur quatre jours en primaire. Ce qui est bien supérieur à la moyenne européenne évaluée à 6732 heures. La journée de six heures d'enseignement sur quatre jours en France de nos enfants est en effet la plus longue des pays de l'OCDE. Elle est unanimement jugée trop compacte et trop hachée, et surtout trop lourde pour tenir compte du temps d'attention des enfants. Une concentration du temps qui est "inadaptée et préjudiciable aux apprentissages", selon les scientifiques spécialistes du rythme de l'enfant.

La France a des résultats en baisse

Les enquêtes européennes PISA, évaluant les compétences des élèves à 15 ans, montrent que la France est passée pour la compréhension de l'écrit, entre 2000 et 2009, du 10e rang au 17e. La proportion d'élèves qui ne maîtrisent pas cette compétence a augmenté d'un tiers, passant de 15,2 %, à 19,7 %. En mathématiques idem, les petits français se placent seulement dans la moyenne aujourd'hui alors qu'ils étaient en tête il y a quelques années.

L'école anglaise à l'heure des réformes ?

Le système éducatif britannique est en train de se reformer dans beaucoup de domaine. Aujourd'hui, l'actualité vise la réforme du GCSE mais plus généralement retenons sur les rythmes scolaires que le système éducatif britannique n'est pas centralisé à l'instar de la France.

En Grande-Bretagne, il est régi par des textes nationaux mais les responsables des établissements jouissent d'une grande autonomie de gestion et ils ont la responsabilité d'organiser le temps scolaire.
Concrètement, la journée anglaise (190 jours au total), du lundi au vendredi, commence à 9h pour s'achever vers 15h ou 16h, avec une pause méridienne d'une heure, et des activités postscolaires payantes organisées par l'école. Ici, la place et le rôle des activités scolaires, culturelles et sociales sont largement considérés, et les parents y participent également très souvent.

Pour le ministre de l'éducation, Michael Gove, les écoliers anglais ne travaillent pas assez et manquent de motivation et d'esprit de compétition. Dans le viseur, sont concernées les vacances qu'il juge trop nombreuses (toutes les six semaines au minimum une semaine), et les journées qu'il estime bien trop courtes (190 jours d'école par an).

Source : Mattea Battaglia, 4 000 communes appliqueront la réforme des rythmes scolaires en 2013, le Monde.fr, 9.07.2013

Education

 

Additional Information

En bref