Scolarité française

Informations au Lycée Charles de Gaulle sur le projet de Wembley

Une mère du lycée  nous rend compte de la réunion sur le projet du 3ème établissement à Brent, qui s ‘est tenue fin mai avec les parents de l'APL au lycée Charles de Gaulle.

 

 

 

 

Le projet du troisième établissement français à Londres avance selon le planning prévu : Laurent Batut, attaché culturel en charge des questions éducatives au Royaume-Uni et Olivier Rauch, proviseur du lycée Charles de Gaulle, ont tenu une réunion riche en informations sur le sujet  auprès d’une large assemblée de parents de l ‘APL vendredi 17 mai 2013.

Laurent Batut a d’abord apporté des précisions sur les modalités de répartition des élèves à partir de 2015 sur Londres ; personne ne sera obligé d’aller à Wembley parmi les élèves déjà scolarisés à South Kensington ou Kentish Town, sauf s’il y a demande de transfert par les familles.

 

Le remplissage de Brent se fera par les flux d’arrivée et souhaite pouvoir accueillir les fratries en offrant à la fois le primaire et le secondaire.

Il restera, quoi qu'il en soit, impossible de répondre à la demande totale, mais l’objectif est de cylindrer le réseau, c‘est à dire que tous les primaires aient à terme une place en seconde.

Il est prévu entre 2015 et 2019, la mise en place de 1070 places à Brent et de diminuer la capacité du lycée CDG de 300 élèves.

En termes de planning, la réunion de pilotage régulière montre le respect de l’avancement prévu.

L’idée d’une classe primaire, une par niveau, n‘a pas reçu de réactions négatives du Borough de Brent. Cette création se ferait alors en parallèle du retrait d’une classe primaire par niveau au lycée Charles de Gaulle, soit 170 élèves, le Plan école ne prévoyant pas à terme de rajout de primaire sur Londres.

Il y aura également six classes de lycée par niveau à terme et trois par collège pour 900 élèves au total.

 

Le projet architectural avance autour de l’idée d’un mini campus avec de nombreux espaces verts au contraire d’une cour goudronnée, ainsi qu’une zone multisports.

La cour des primaires sera isolée afin que les enfants plus jeunes ne soient pas « noyés « par les lycéens, et une cafétéria ainsi qu’un espace extérieur sera réservé aux élèves du cycle 1ère et terminale.

Ceci permettrait de limiter les sorties, suite au souci exprimé par les parents d’élèves sur la sécurité de l’environnement.

Il est prévu également un foyer pour le secondaire, une salle de conférence, un théâtre et un gymnase, une salle d’art et de musique, une bibliothèque CDI ainsi qu’une salle de conseil multi usages qui permettra les conférences en    visio, pour les formations ou les groupes d’élèves.

L’hypothèse d’une piste d’athlétisme est aussi  à l ‘étude ainsi qu’une zone de parcours santé mais ceci dépendra des possibilités de budget.

 

Ce projet pédagogique est suivi par l ‘AEFE et le pôle consulaire, ainsi que par les parents qui participent au projet.

En ce qui concerne le bilinguisme, le primaire bilingue n‘est pas prévu en parité horaire en revanche un primaire avec un enseignement en anglais très renforcé est envisagé ; l’initiation à une seconde langue étrangère en cycle CM1/CM2 sera envisagée.

La politique des langues sera coordonnée avec celle du lycée avec la mise en place d’une section internationale (BOI). Il est aussi étudié la possibilité d'une mise en place d’une filière ST2I, qui propose des sciences de l’ingénieur à la place des SVT de la filière S, ceci en parallèle d’une filière S classique.

L’objectif de Wembley n ‘est pas de proposer un lycée 100% international mais un lycée Français avec une organisation inspirée du système britannique en terme de vie scolaire : départementalisation des enseignements, cours magistraux en terminale, assembly….

Il n ‘est pas prévu de créer une section britannique, celle qui existe à South Kensington ayant été créee il y a 60 ans, dans un  autre contexte et a fait ses preuves.

De même, le « IB » ou bac international  n ‘est pas un bac français car il ne permet pas, contrairement au bac OIB prévu, l’accès à certaines filières du supérieur français,  et c‘est donc pour cette raison qu’il ne sera pas mis en place par les deux lycées, établissements de l'AEFE.

En ce qui concerne le lien avec Postbac et le supérieur UK, il est prévu un Career officer pour gérer l’orientation, avec, si possible, une gestion plus individualisée.

L’idée par exemple serait de créer une préparation interne pour le cycle Sciences Po ; toutes les idées sont bienvenues à ce stade, y compris celles des parents, mais dans la limite des contraintes budgétaires (une filière sport études suppose par exemple un internat qui ne sera pas possible sur Brent).

 

Pour être plus précis en termes de calendrier, Mr Batut a précisé les échéances suivantes :

. dépôt du planning début juin 2013

. réponse début octobre 2013

. début des travaux janvier février 2014

. le budget, sur la base du projet de £40 millions, qui est très contrôlé et ne pourra être dépassé est aujourd’hui ok.

. la fin des travaux est prévue en mai juin 2015

Il restera donc ensuite deux mois au futur chef d’établissement, qui arrivera été 2015, pour préparer la rentrée 2015, sachant qu’il n’est pas prévu d’ouvrir toutes les divisions mais une ouverture graduelle.

Toutes les classes de 6ème et certaines 5ème, 4ème et 3ème, quatre classes de 2de mais pas de 1ères ou de terminales prévues en 2015. Celles-ci seront ouvertes après l’homologation de la 2de.

Il est en parallèle nécessaire d’arrêter la croissance du lycée Charles de Gaulle, où élèves et enseignants sont trop à l’étroit.

En attendant la nomination du futur proviseur, Mr Rauch est très impliqué sur le projet et prodigue ses conseils. Le contrat de Monsieur Batut, lui, prendra fin été 2014, (son prédécesseur avait quitté Londres aussi avant l’ouverture du CFBL) mais les équipes seront là pour assurer la continuité.

 

Le CFBL a mis en place une gestion mixte : parentale et CCFCG, mais la gouvernance de  l’établissement de Wembley n‘est pas encore décidée.

L ‘AEFE pilote l’ensemble des établissements et la « concurrence » prévue est tout à fait saine ; ainsi, il est prévu des sections attractives comme l’enseignement du chinois à Wembley, qui n’existeront pas au lycée Charles de Gaulle.

Les frais de scolarité prévus sont à peu près équivalents au CFBL pour le collège, c‘est pour cela que le pilotage du projet est très serré au niveau des coûts d’aménagement pour limiter au maximum une augmentation des fees.

Un prêt bancaire très important est en cours pour financer les £40 millions, et il faudra ensuite une levée de fonds pour certains équipements supplémentaires.

L’AEFE limite les coûts via le nombre de personnel résident qui est environ prévu à 40% des effectifs, l’objectif étant celui du CFBL. Il y aura  donc une baisse du nombre des résidents au lycée et des transferts de postes. Les personnes recrutées dès 2014 seront prévenues à ce moment-là, que des possibilités de mutation sur Wembley seront possibles.

Ceci a été anticipé aussi au niveau de L'AEFE qui n‘a pas supprimé de postes titulaires  sur Londres pour 2013, au contraire des autres pays européens, en prévision de l ‘ouverture du 3ème établissement.

(En effet, le traitement principal du résident est partagé entre l’Agence et l’établissement alors que les indemnités spéciales sont payées par l’établissement seul, et donc répercutées dans les frais de scolarité, comme les coûts des contrats locaux).

 

Questions de fin de séance :

Pour l’aménagement, une question est posée sur la possibilité de prévoir des casiers pour les collégiens :

Cela n’est pas prévu, car cela coûte cher et demanderait 960 casiers, or le bâtiment ancien a des couloirs étroits qui ne le permettent pas ; en revanche, la partie moderne pourrait éventuellement les accueillir.

La difficulté est de construire ce genre d’établissement pour 25 ans, sachant que l’on ne peut se projeter sur l’évolution des medias  et des outils pédagogiques au-delà de 10 ans. 

Ainsi y a-t-il vraiment un intérêt pour mettre en place des casiers si tous les collégiens sont progressivement  équipés de tablettes dans les années à venir ?

Une autre question est posée sur l’opportunité de la création d’une maternelle à Wembley :

A terme,  seule une Grande Section Maternelle est envisagée, afin de pouvoir couvrir l’équivalent de l‘âge de la Reception class du système britannique.

Combien de temps est prévu pour obtenir l’homologation ?

Il est envisagé d’utiliser l’homologation du CFBL pour le collège (à confirmer) en faisant de Wembley, un établissement rattaché à Kentish Town. Pour le lycée, le cursus classique d’homologation est de présenter un dossier d’activité suite à la 1ère année avec la seconde et d’obtenir ensuite l’homologation du cycle première  terminale d’un seul coup.

Que se passerait' il si un lycéen de seconde quitte l’établissement en fin d’année pour rentrer en France, avant l’obtention de l’homologation ?

L’accueil par l’établissement du domicile d’arrivée est un droit ; le proviseur de cet établissement étudiera le dossier et pourra mettre en place un test pour valider la classe d’âge.

Si un doute existe, il pourra alors être accueilli dans la classe inférieure.

 

Sources

Réunion du 17.05.2013 des parents APL Lycée français Charles de Gaulle Mr Batut et Mr Rauch

Education

 

Additional Information

En bref