Scolarité française

L’école et le retour en France

Avenue des Ecoles - retour en France - adaptation scolaireComment réussir son atterrissage en métropole ? Comment trouver la bonne école ?

Les options sont nombreuses pour les petits anglophones dont les parents entendent cultiver un bilinguisme acquis ou en cours d'acquisition. Voici quelques pistes pour faciliter votre rentrée scolaire à Paris ou en région parisienne.

On notera différents niveaux académiques, des écoles publiques de renom, d’autres moins connues, des établissements privés excellents et exigeants et d’autres moins formels.

Il vous faut comprendre aussi le positionnement de ces écoles par rapport à l’international.

• Les écoles Bilingues

Il s’agit d’écoles le plus souvent françaises sous contrat avec l’Etat, ce qui leur permet de suivre l’enseignement de l’éducation nationale à l’exception souvent de l’histoire et de la littérature dispensées en anglais ou en allemand. Le baccalauréat classique y est présenté ainsi que l'International (OIB degree) et parfois le British A-Levels. Les anglophones acceptés dans ces écoles, intègrent souvent une classe de transition lors de la première année pour améliorer leur niveau de français pour les intégrer ensuite dans les filières normales l’année suivante.

L’Ecole Internationale de St Germain en Laye en est un très bon exemple. Elle est publique. Son excellence académique n’est plus à démontrer. Ses sections britanniques (3-18ans) et américaines (4-18 ans) sont très prisées. L’école y dispense le programme de l’éducation nationale français à l’exception de l’histoire et la littérature qui restent dans la langue du pays d’origine. Les places y sont donc chères même si sa situation géographique- excentrée par rapport au centre de Saint Germain en Laye- ne ravit pas toutes les familles qui s’y intéressent. Publiques également mais moins connues, nous trouvons la section anglophone à Fontainebleau (6-18 ans), ainsi que le Collège-Lycée Edouard Branly (11-18 ans) à Nogent Sur Marne.

En banlieue parisienne également mais privée cette fois, vous trouverez à Maisons-Laffitte près de Saint Germain en Laye, l'Ermitage, International School of France (2-18 ans) dont le niveau depuis ces dernières années n’a cessé de s’améliorer.

A Paris, l’Ecole Active Bilingue Jeannine Manuel (EABJM) dans le 15ème, est aujourd’hui la mieux cotée. Sélective, privée et dotée d’un excellent niveau académique, elle bénéficie d’un contrat d’association avec l’Etat (programme de l’éducation nationale). Elle exige un travail intensif à tous les niveaux scolaires, qui n’est pas sans rappeler les attentes du Lycée Charles de Gaulle à Londres. Dotée d’un primaire, d’un collège et d’un lycée, elle prépare au Baccalauréat français, au Baccalauréat français avec Option Internationale et au Baccalauréat International. On compte également l’Ecole Active Bilingue dans le 8ème arrondissement qui, en revanche, est peut-être moins exigeante.

Avenue des Ecoles - retour en France - adaptation scolaireDepuis la rentrée 2007, au sein de l’Ecole Alsacienne, les sections Européenne et Orientale sont ouvertes aux élèves de la 4ème à la Terminale. Cette école a très bonne réputation également. Elle est exigeante dans sa sélection et dans ses résultats. Elle offre la possibilité de suivre une section européenne ou orientale en organisant un horaire d’enseignement linguistique renforcé au cours des deux premières années (4ème-3ème) , faisant place progressivement, à partir de la troisième année (en classe de 2nde), à l’enseignement dans la langue de la section de tout ou partie du programme d’une ou plusieurs disciplines non linguistiques (histoire-géographie). La fréquentation d’une section européenne attribue l’indication « section européenne » ou « section orientale » sur le diplôme du Baccalauréat général.

• Ecoles internationales

Une école internationale combine plusieurs systèmes éducatifs (américain, britannique et européen). En général l’anglais en est la langue parlée avec des élèves venant de tous horizons. Le diplôme proposé est le baccalauréat international (attention car non reconnu en France), le British A-Levels ou bien le High school diploma. Ces écoles visent principalement les diplomates et leurs familles qui n’ont pas vocation à résider à long terme en France.

Pour les plus aisés et spécialement les américains, on pourra examiner la très couteûse Marymount International School à Neuilly, ainsi que l'American School of Paris (ASP) à St Cloud, la British School à Croissy sur Seine (programme britannique) et l' International School of Paris (ISP) dans le 16ème arrondissement à Paris.

Après le bac, pour les anglophones qui veulent comprendre le système français et s’aventurer dans ses méandres, nous conseillons la lecture de l’ouvrage « Beyond the Bac : Higher Education in France & Abroad » paru en 2011. Il aborde les récentes réformes réalisées dans le supérieur et précise les formations internationales avec des études possibles en Angleterre, en France et dans d’autres pays européens. De surcroit, il présente  une fenêtre intéressante sur les études aux Etats-Unis, au Canada et en Australie et leurs financements.

Le guide à utiliser pour votre retour reste le AAWE Guide to Education in France disponible via internet. En rupture de stock, la 8ème édition à paraitre en 2012 devrait répondre à la demande.

Cet article, s'il ne recense pas tous les établissements qui s’offrent à vous, vous aura néanmoins présenté un large panorama des écoles qui peuvent assurer la pérennité du bilinguisme de vos enfants.

En savoir plus

Education

 

Additional Information

En bref