Scolarité anglaise

Témoignage : "J'ai fait le choix d'une scolarité anglaise"

Nous avons rencontré Sophie résidente à Londres depuis quelques années. Avec son mari, elle a fait le choix pour ses enfants de l’école anglaise et elle nous livre les raisons de leur choix. Entretien.

Sophie a deux enfants : Rose, âgée de 8 ans et scolarisée en year 3 (équivalent au CE2) et Pierre, 4 ans aujourd’hui en Reception class (Moyenne section de maternelle)

Pourquoi avoir fait le choix d'une école anglaise ?

L’expatriation de mon mari ne devait pas durer très longtemps. Par conséquent, au début de notre séjour à Londres, nous avons décidé d’opter pour la plus grande immersion possible au sein de la société britannique. Le choix d’une école anglaise s’est fait de facto pour nos enfants. Aujourd’hui, 10 ans se sont écoulés et nous restons très satisfaits de notre choix.

Rose et Pierre sont dans une excellente école publique britannique. Rose suit parallèlement les cours du français du CNED. Nous y consacrons 2 heures environ par semaine. Pierre, trop jeune encore, devrait suivre le même chemin.

A la maison, via des jeux, de la lecture, nos discussions, nous « pensons » français, les enfants baignent donc complètement dans les deux cultures.

Les enfants n'ont-ils pas tendance à s'exprimer spontanément en anglais ?

Oui et non... mais c'est vrai que Rose préfère lire en anglais. C’est à nous de lui ouvrir son horizon francophone en lui proposant des temps de lecture ensemble en français ainsi que des livres à lire seule dans la même langue. L'immersion totale a un prix, il faut s'investir et c'est parfois prennant. Le CNED me paraît le meilleur choix pour comforter cet apprentissage du français en dehors de l’école. Si les parents ne se sentent pas prêts à prendre le rôle d’un professeur des écoles le temps d’une leçon par semaine, une des solutions est celle de faire appel à des organismes de soutien scolaire. Il en existe plusieurs à Londres. Le tout est de faire sérieusement ses cours qui sont très importants dans le cas où l’on souhaite à terme réintégrer le système scolaire français.

Quelles démarches avez-vous entreprises pour inscrire Rose et Pierre ? Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

Rose a été refusée en Nursery class une première fois. La deuxième tentative un an plus tard pour la Reception class fut la bonne. Son frère a eu une place dès la première tentative.

Tout d’abord, J'ai visité les « State schools » les plus proches de chez moi. Je me suis renseignée sur le niveau des écoles via les rapports de l’Ofsted. A noter que malgré leur statut « state school », il s'agit d'écoles qui ne sont pas forcément laïques. Les enfants non-baptisés y ont moins facilement accès parfois.

Des problèmes d'intégration à l'école ?

Aucun! Londres et notamment son centre nous offre un milieu vraiment multiculturel. Bon nombre d’enfants ont deux ou trois langues à manier quotidiennement. C’est une richesse et un atout pour nos enfants que de connaître ces différentes cultures au sein de l’école. De plus, à la moindre difficulté, l'école dispense des cours de soutien et l'enfant évolue à son rythme grâce à un suivi très personnalisé.

Chacun est pleinement intégré, il y a un vrai esprit de communauté, de groupe. Beaucoup d'activités sont organisées, d’événements aussi via l’école et l'association des parents d'élèves.

Parlez-nous un peu de cet environnement

C'est selon moi une approche sensiblement différente de l’enseignement que j’ai connu en France. L’encadrement dans l’école primaire anglaise me parait moins académique que dans l’école française. Les enfants des classes supérieures parrainent les plus jeunes. Il existe une synergie entre les différents niveaux de classes, les parents, les professeurs et l’administration.

De plus, L'école est très ouverte sur le monde qui l’entoure. Les thèmes comme vivre ensemble, respecter son environnement, devenir responsable, les normes d’hygiène de sécurité se trouvent à une place importante dans la scolarité de l’enfant tout comme les enseignements sur les bons comportements à avoir à l’école...

L’année dernière, ma fille faisait partie par exemple d’un comité visant à faire des économies d'énergie au sein de son école. Une fois rentrée à la maison, elle nous donnait des leçons…

En savoir plus :

http://www.ofsted.gov.uk

http://www.direct.gov.uk

http://.cned.fr

www.acticours.co.uk, cours de soutien scolaire

 

Entretien

  • Entretien avec Mme Mireille Rabaté, proviseur du Lycée International de Londres Winston Churchill

    Nous avons rencontré Mme Rabaté, proviseur du Lycée International de Londres Winston Churchill pour faire le point sur les nouveautés de cette deuxième année et les perspectives pour la prochaine rentrée scolaire.


    Pouvez-vous nous faire un point sur la situation actuelle de votre établissement ?

    Nous avons accueilli, cette année, 731 élèves soit une augmentation de 60% par rapport à l’année dernière. Nous avons aussi augmenté notre personnel en conséquence.

    Pour le lycée, nous comptons aujourd’hui 5 classes de seconde et 5 classes de première. Nous ouvrirons l’année prochaine 5 classes de terminales dans les filières L, S et ES, ce qui permet à chacun de trouver sa voie.


    Votre établissement se caractérise par son enseignement bilingue, proposez vous un bac à option internationale?

    Oui, en effet, nous proposons dès cette année à tous nos élèves de préparer l’Option Internationale du Baccalauréat francais (OIB).

    Les lycéens passeront toutes les épreuves correspondant à leur série, mais les épreuves de langue anglaise et d'histoire-géographie sont remplacées par deux épreuves en anglais à l’écrit et à l’oral, en littérature anglaise et histoire-géographie.

    Cette option est ouverte à ceux qui ont acquis un niveau élevé d’Anglais à l’écrit et à l’oral. Le bac option OIB est un plus et ouvre largement les portes des universités étrangères.


    Avez-vous d’autres projets pour l’avenir, j’ai entendu parlé de l’offre de l’International Baccalaureate?

    En effet, nous sommes actuellement en phase de préparation pour devenir “école candidate“ pour l'International Baccalaureate Organisation (IBO) Diploma Programme, enseigné en Anglais et qui s’adresserait à des élèves non-francophones.

    Cette demande ne garantit pas l'acceptation de notre candidature. L’IB Diploma Programme s’inscrirait particulièrement bien dans la culture de notre établissement ouvert sur le monde, la différenciation, le développement de la confiance en soi et de l’épanouissement de l’élève.


    Vous avez placé la technologie au coeur de la pédagogie par l’utilisation des tablettes numériques. Cette innovation a été accueillie au début avec beaucoup de méfiance, qu’en est-il aujourd’hui?

    C’est au contraire la pédagogie qui est au coeur de nos pratiques. Nous sommes sûrs que les outils technologiques peuvent être très utiles au service de la pédagogie.

    Nous cherchons en permanence à nous adapter au monde dans lequel vivront nos élèves demain, après le lycée. Et la technologie, qui a révolutionné nos vies en quelques années, est au coeur de cette réflexion.

    Comme vous le voyez, nous souhaitons offrir à nos élèves une diversité de méthodes pour leur permettre de s’épanouir pleinement.

    Nous sommes conscients que toute nouveauté suscite des interrogations, c’est pourquoi nous sommes particulièrement attentifs aux questions des parents.

    Nous avons ainsi mis en place à l’attention des parents une formation afin qu’ils se familiarisent avec les outils, les applications autorisées et utilisées et qu’ils soient au courant de la sécurité mise en place dans notre dispositif.

    Pour répondre à toutes leurs questions nous proposons des séances avec notre service informatique le mercredi matin.


    Quels sont les projets que vous avez mis en place cette année?

    Cette année, nous avons pu proposer « un programme d’études hors les murs » permettant à 44 élèves de 1ère de partir à l’étranger, au Laos ou au Népal, tout en se rendant utile, pour travailler avec les associations caritatives locales et vivre en immersion avec les habitants du pays. Pour nos élèves de 4ème, nous avons organisé des voyages d’étude linguistique au Guatemala, à Shanghai et à Pékin.

    L’autonomie et l’ouverture d’esprit que cela développe chez nos élèves nous tient à coeur.


    Quels sont vos prochains rendez-vous?

    Nous vous invitons à nos prochaines portes ouvertes organisées pour le secondaire le vendredi 19 mai prochain.

    Une première commission d’affectation des places s’est certes tenue le 2 février dernier mais il est toujours possible de faire une demande d’inscription pour votre enfant au sein de notre établissement, il nous reste des places dans certaines classes.

     

    Entretien réalisé par Sophie Guiroy, Londres, Mai 2017

     

    Pour aller plus loin:

    http://www.lyceeinternational.london/

     

     

Education

 

Additional Information

En bref