Actualités des petites écoles FLAM

« Parapluie Flam du RU », la nouvelle association des Petites écoles

Institu Francdrapeau1Entretien avec Yves Letournel en charge des Petites écoles FLAM au sein de l'Institut français et Christian Ravel président de la toute récente association.

Suite à l'essor remarquable des associations FLAM (Français Langue Maternelle) en Grande-Bretagne, notre objectif aujourd'hui est de les accompagner, sur le chemin d'une mutualisation des ressources, et de les inviter à partager leurs bonnes pratiques. Ce domaine FLAM relève bien entendu toujours des missions du poste diplomatique : mon rôle se présente dans cette partition comme celui de facilitateur de l'accès à la scolarisation des enfants français résidant au Royaume Uni, et de relais de formation au sein de l'Institut français pour ces structures originales.

 

Aujourd'hui, combien recensez-vous de Petites écoles au RU? Où se situent-elles ?

Les Petites écoles sont en constante augmentation. Aujourd'hui au nombre de 33 dont le plus grand nombre à Londres, elles connaissent un succès nul part égalé au monde. On compte ainsi au RU 3000 enfants bénéficiant de ces structures. Les demandes de subvention y sont également les plus importantes aujourd'hui.

Combien de demandes de subvention a t'il été possible d'honorer cette année ?

15 écoles cette année ont fait une demande de subvention pour une création d'école, soit pour une reconduction de subventions, celles-ci s'étalant sur cinq années J'ai émis un avis motivé pour toutes ces écoles. Les dossiers ont été transmis à l'AEFE qui a tranché en faveur de 13 d'entre elles.

Quelles recommandations donneriez-vous à une personne désirant ouvrir une Petite école au RU?

Avant de se lancer dans un tel projet, il est vivement recommandé de bien étudier la stabilité du vivier de familles intéressées et de vérifier le suivi des cohortes dans le scénario. Deuxièmement, il convient d'anticiper et de réfléchir aux perspectives de scolarisation bilingue à l'issue de la formation FLAM. Notre rôle ici, à monsieur Laurent Batut, conseiller culturel adjoint, attaché de coopération éducative et à moi-même, consiste à mailler au mieux les structures FLAM et les écoles bilingues locales. Enfin, nous devons également prendre davantage en compte les binationaux et envisager une articulation avec le français langue étrangère ou langue seconde. 

Photo Letournel-Ravel 150px

Vous avez organisé une journée de formation pour les Petites écoles FLAM le 16 juin dernier. Quelles sont les idées fortes issues de cette journée?

L'initiative à l'origine de cette journée de formation au sein de l'Institut français était de définir une nouvelle structure capable de fédérer les atouts de ces petites écoles. L'idée était de donner la capacité aux petites écoles de mutualiser leurs acquis et expériences, ainsi que des moyens d'action supérieurs. Organisée sous forme de Charity, cette association, grâce à son statut légal, permettra de conférer une certaine autonomie à la gestion des petites écoles.Cette mutualisation facilitera dans la durée l'entraide entre petites écoles, l'aide à leur création, le partage d'événements, ainsi que l'échange d'informations internes, tout cela en réalisant de facto des économies d'ensemble substantielles.

Cette nouvelle association « Parapluie FLAM du Royaume-Uni» sera présidée, une fois les statuts déposés, par monsieur Ravel aujourd'hui Directeur de la Petites Ecole d'Ealing. Il sera à la tête d'un comité exécutif tournant avec un observateur permanent, l'attaché de coopération pour le français.

La rentrée promet d'être dense sur ce projet. "Il va s'agir de mettre en place le budget de l'association, créer un outil de communication, mais également monter des pôles administratifs, informatique, culturel et surtout pédagogique qui dégageront les méthodes dispensées, identifieront les entraides et le conseil possibles dans leurs domaines.". Rendez-vous est d'ores et déjà pris pour le 1er décembre, prochaine rencontre de ce type pour les Petites écoles FLAM.

 

 

 

Additional Information