Actualités des petites écoles FLAM

Petite école FLAM : première étape à la création d'une école bilingue ?

éducation - Ecole La MarelleHasina Harris, Directrice de la Petite école FLAM La Marelle dans le Kent, nous expose son projet d'ouvrir une école bilingue.

• Comment est né ce projet ?

Après trois ans d'ouverture, l'effectif de notre Petite école FLAM la Marelle a triplé. Les enfants se sont habitués à leur cours de français du samedi matin et savent distinguer l'école anglaise de l'école française. Cependant, nous avons vite remarqué que, plus les petits francophones grandissaient, plus l'anglais devenait leur langue dominante et cela malgré la séance hebdomadaire du samedi matin à la Marelle. Quand je l'ai constaté chez mon propre fils, j'ai été plus que déterminée à réagir.

La solution de la création d'une école bilingue pour redresser la distribution inégale des deux langues s'est alors imposée.  Nous avons commencé à discuter de l'ouverture d'une école bilingue dès la fin de l'année 2010 avec l'ambassade de France. Nous avons ensuite organisé une réunion à laquelle sont venus Messieurs Laurent Batut, Directeur Adjoint de l'institut français et attaché de coopération éducative près l'ambassade de France, Vincent Gleizes, Attaché de coopération pour le français à l'étranger près l'ambassade de France et Olivier Cadic membre élu de l'Assemblée des Français à l'Etranger (AFE), pour nous faire une présentation du spectre des structures bilingues françaises en Angleterre et nous donner les démarches générales à suivre. La réunion n'avait pas immédiatement donné suite à des actions concrètes, jusqu'à ce que l'heure des bilans (notre 3ème anniversaire) nous ramène à notre détermination à ouvrir une école bilingue.

• Où en êtes-vous aujourd'hui ?

éducation - Ecole La MarellePour nous aider à mieux comparer la structure d'une école française (homologuée ou non) à celle d'une école française bilingue, nous avons commencé par contacter des écoles bilingues via mail et avons visité deux écoles, les Petites Etoiles et Cadet Rousselle. Une autre visite de l'Ecole Française de Bristol est également prévue ainsi qu'un entretien avec les fondatrices de l'Ecole Internationale Franco-Anglaise en juin. Nous avons commencé à nous familiariser avec le programme anglais, à convier les familles intéressées de la Marelle pour connaitre leurs attentes, à diffuser un sondage à tous nos contacts pour identifier les préférences pour l'emplacement.

Nous avons trouvé deux locaux potentiels, le premier sur Bromley avec beaucoup de travaux à faire et le second sur Dartford, mais nous devons encore les présenter au responsable de L'Early Years du Council. Donc, rien de définitif de ce côté-là pour le moment.

• Pourriez-vous nous donner une idée du calendrier, des prochaines dates clefs, depuis la réunion d'info jusqu'à l'ouverture?

Nous aurons une réunion le 9 juin à Bromley (cf info ci-dessous) que l'on a annoncée dans les journaux et sites de la région pour rencontrer autant de familles intéressées que possible.

Le 7 juillet, Monsieur Batut viendra à la Marelle pour répondre à nos questions.
Pour nous aider à choisir le local qui nous conviendra, il nous faut avoir un minimum de préinscriptions, ce qui déterminera la taille de l'équipe à recruter.

Et il faut, bien sur, commencer à penser à l'achat de mobilier, aux ressources, à l'équipement etc...

 • Quelles seront les caractéristiques de l'école bilingue à Bromley ?

Nous en sommes vraiment au début du projet, alors nous en parlerons au futur. En rencontrant les familles françaises/bi-nationales de la région de Bromley, nous espérons avoir une idée plus claire de leurs attentes, à savoir entre autres si elles préfèrent une école française uniquement, homologuée de préférence ou  une école française bilingue ou encore une école d'immersion française proposant des journées de cours de français, ce qui permettrait à leurs enfants de rester dans leur école anglaise le reste de la semaine...

En savoir plus
 

Additional Information