Bilinguisme

Privilégiez l’apprentissage des langues et des cultures.

L'offre de bilinguisme fleurit à Londres. Sachez en profiter !

 

Le saviez-vous ? Être bilingue permet d'avoir une pensée plus flexible et influence ainsi notre manière de percevoir le monde.


Le bilinguisme à l'honneur


Depuis les années 1940, les chercheurs en sciences cognitives tentaient de déterminer de quelle manière notre langue maternelle pouvait influencer notre vision du monde.

Mais qu'en est-il des personnes bilingues ? Dernièrement, la revue Science faisait état de résultats en ce domaine. La seconde langue parlée par une personne bilingue pourrait jouer un rôle important dans l'élaboration de la perception inconsciente concluaient les chercheurs. "En parlant une autre langue, vous avez une vision alternative du monde, expliquait le chercheur Panos Athanasopoulos. Vous pouvez écouter de la musique d'un seul haut-parleur, ou en stéréo... C'est la même chose avec la langue."
Nous savons également que les élèves bilingues contrôlent mieux leur attention, gèrent mieux l'information et ont de plus grandes capacités à choisir, gérer le changement, s'organiser, planifier. Ils ont en outre l'accès à de meilleures opportunités d'études, de carrière et d'évolution professionnelle.

En France, les réformes pour améliorer l'apprentissage des langues sont en cours


La majorité des pays de l'Union Européenne a rendu obligatoire l'apprentissage d'une «LV2» (Langue Vivante 2) au collège, à l'exception de la Belgique wallonne, du Danemark, de l'Irlande, de l'Espagne et des Pays-Bas. En Allemagne, où l'éducation est décentralisée, cet enseignement dépend des Länder. Le Royaume-Uni fait ici exception. Il n'oblige pas ses élèves à apprendre de langues étrangères.
La France, quant à elle, a grandement besoin de renforcer ses compétences en anglais, selon un rapport publié en 2014. La France est le pays avec la plus faible maîtrise en anglais de tous les pays de l'UE et 29ème parmi les 63 pays étudiés. En Europe (pas seulement au sein de l'UE), seule la Russie, la Turquie et l'Ukraine ont des niveaux inférieurs.

Le projet de réforme des collèges pour 2016 porte sur l'apprentissage des langues

Les langues font partie de la réforme des collèges en France applicable en 2016. La décision de la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, d'avancer l'apprentissage d'une deuxième langue dès la cinquième, se situe dans le «cadre commun de référence» mis en place par l'UE et qui vise à homogénéiser l'enseignement des langues étrangères au niveau européen et à promouvoir le multilinguisme.

A partir de la rentrée 2016, c'est donc un an plus tôt, en 5ème, que les collégiens commenceront leur deuxième langue vivante. Cette évolution, promise à tous, rend obsolètes les classes bilingues (deux langues dès la 6ème). Une suppression qui promet d'influencer les stratégies familiales, mais aussi celles des établissements. Aujourd'hui les enseignants interrogés se montrent très critiques sur ce projet de réforme du Conseil supérieur des programmes (CSP). À peine 21 % d'entre eux pensent que les contenus des programmes sont en adéquation avec le volume horaire. Les principaux syndicats français ont déjà manifestés leur mécontentement à Paris ce mois-ci.

A Londres, une offre exceptionnelle de scolarité bilingue pour 2015/2016


A la dernière réunion Plan Ecole de Londres menée par Laurent Batut le 22 juin dernier, les chefs d'établissements se sont félicités d'une pression moins forte cette année concernant les demandes d'inscription, pression visant davantage le primaire que le second degré. Pour Mr. Rauch, proviseur du LCDG (Lycée Charles de Gaulle), la campagne d'inscriptions pour 2015 a été la plus « confortable » depuis son arrivée à Londres il y a trois ans.
L'ouverture de plusieurs écoles françaises bilingues cette année répond donc à une demande multiple et croissante. Demande des familles francophones mais aussi de celles, non-francophones souhaitant offrir, à des prix plus modérés que le privé anglais, l'excellence académique de rigueur dans nos établissements scolaires français à Londres.


Sur le terrain, la rentrée a accueilli l'ouverture à Wembley d'un magnifique établissement scolaire au sein du réseau AEFE. Le Lycée International de Londres Winston Churchill, établissement inauguré début octobre par le Président François Hollande (pour l'instant GS, primaire et collège), est dirigé par Madame Rabaté dont l'expérience professionnelle outre-Atlantique constitue un gage d'une large ouverture internationale. Il ouvrira à court terme les classes de lycée avec très certainement un bac français à option international pour sanctionner sa scolarité. (cf. http://lyceeinternational.london/fr/).

Egalement, l'Ecole Jeannine Manuel à Paris et Lille a ouvert un établissement scolaire à Londres. Installé dans le quartier de Bloomsbury, il propose aujourd'hui une maternelle à partir de la Moyenne Section, un primaire et un collège bilingue jusqu'en 5ème (cf. www.ecolejeanninemanuel.org.uk )


Enfin, l'EIFA (Ecole Internationale Franco-Anglaise) au sein de la Mission Laïque a ouvert cette année un collège, intégrant un modèle bilingue voire quasiment biculturel (cf. www.ecole-ifa.com).

 

Choisissez les solutions BE-KONNECT pour vous aider dans votre choix de scolarité. Contactez-nous sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sabine Cros, octobre 2015

 

 

 

Entretien

  • Entretien avec Mme Mireille Rabaté, proviseur du Lycée International de Londres Winston Churchill

    Nous avons rencontré Mme Rabaté, proviseur du Lycée International de Londres Winston Churchill pour faire le point sur les nouveautés de cette deuxième année et les perspectives pour la prochaine rentrée scolaire.


    Pouvez-vous nous faire un point sur la situation actuelle de votre établissement ?

    Nous avons accueilli, cette année, 731 élèves soit une augmentation de 60% par rapport à l’année dernière. Nous avons aussi augmenté notre personnel en conséquence.

    Pour le lycée, nous comptons aujourd’hui 5 classes de seconde et 5 classes de première. Nous ouvrirons l’année prochaine 5 classes de terminales dans les filières L, S et ES, ce qui permet à chacun de trouver sa voie.


    Votre établissement se caractérise par son enseignement bilingue, proposez vous un bac à option internationale?

    Oui, en effet, nous proposons dès cette année à tous nos élèves de préparer l’Option Internationale du Baccalauréat francais (OIB).

    Les lycéens passeront toutes les épreuves correspondant à leur série, mais les épreuves de langue anglaise et d'histoire-géographie sont remplacées par deux épreuves en anglais à l’écrit et à l’oral, en littérature anglaise et histoire-géographie.

    Cette option est ouverte à ceux qui ont acquis un niveau élevé d’Anglais à l’écrit et à l’oral. Le bac option OIB est un plus et ouvre largement les portes des universités étrangères.


    Avez-vous d’autres projets pour l’avenir, j’ai entendu parlé de l’offre de l’International Baccalaureate?

    En effet, nous sommes actuellement en phase de préparation pour devenir “école candidate“ pour l'International Baccalaureate Organisation (IBO) Diploma Programme, enseigné en Anglais et qui s’adresserait à des élèves non-francophones.

    Cette demande ne garantit pas l'acceptation de notre candidature. L’IB Diploma Programme s’inscrirait particulièrement bien dans la culture de notre établissement ouvert sur le monde, la différenciation, le développement de la confiance en soi et de l’épanouissement de l’élève.


    Vous avez placé la technologie au coeur de la pédagogie par l’utilisation des tablettes numériques. Cette innovation a été accueillie au début avec beaucoup de méfiance, qu’en est-il aujourd’hui?

    C’est au contraire la pédagogie qui est au coeur de nos pratiques. Nous sommes sûrs que les outils technologiques peuvent être très utiles au service de la pédagogie.

    Nous cherchons en permanence à nous adapter au monde dans lequel vivront nos élèves demain, après le lycée. Et la technologie, qui a révolutionné nos vies en quelques années, est au coeur de cette réflexion.

    Comme vous le voyez, nous souhaitons offrir à nos élèves une diversité de méthodes pour leur permettre de s’épanouir pleinement.

    Nous sommes conscients que toute nouveauté suscite des interrogations, c’est pourquoi nous sommes particulièrement attentifs aux questions des parents.

    Nous avons ainsi mis en place à l’attention des parents une formation afin qu’ils se familiarisent avec les outils, les applications autorisées et utilisées et qu’ils soient au courant de la sécurité mise en place dans notre dispositif.

    Pour répondre à toutes leurs questions nous proposons des séances avec notre service informatique le mercredi matin.


    Quels sont les projets que vous avez mis en place cette année?

    Cette année, nous avons pu proposer « un programme d’études hors les murs » permettant à 44 élèves de 1ère de partir à l’étranger, au Laos ou au Népal, tout en se rendant utile, pour travailler avec les associations caritatives locales et vivre en immersion avec les habitants du pays. Pour nos élèves de 4ème, nous avons organisé des voyages d’étude linguistique au Guatemala, à Shanghai et à Pékin.

    L’autonomie et l’ouverture d’esprit que cela développe chez nos élèves nous tient à coeur.


    Quels sont vos prochains rendez-vous?

    Nous vous invitons à nos prochaines portes ouvertes organisées pour le secondaire le vendredi 19 mai prochain.

    Une première commission d’affectation des places s’est certes tenue le 2 février dernier mais il est toujours possible de faire une demande d’inscription pour votre enfant au sein de notre établissement, il nous reste des places dans certaines classes.

     

    Entretien réalisé par Sophie Guiroy, Londres, Mai 2017

     

    Pour aller plus loin:

    http://www.lyceeinternational.london/

     

     

Education

 

Additional Information

En bref