Bilinguisme

Réunion sur l’offre de scolarités à Londres avec l’Union des Français à l’Etranger

Présentation de l’offre pour la rentrée 2015

 

Bref compte rendu de la réunion du 30 mars 2015 à l’EIFA sur le Plan Ecole avec Monsieur le Sénateur Olivier Cadic, Mme Sophie Routier conseillère consulaire (objectif 1), Bénédicte Hué (Objectif 2) et enfin Roch Miambanzila visant l’objectif 3 avec l’association Parapluie FLAM (français langue maternelle).

 

Tout d’abord, Sophie Routier conseillère consulaire a présenté pour la rentrée 2015, les différentes offres de scolarité à Londres (AEFE) concernant l’objectif 1 du Plan Ecole de Londres :

A été rappelé tout d’abord la différence pour les établissements scolaires entre gestion directe, homologation, convention (avec rappel des opérateurs de l'éducation nationale AEFE / Mission Laïque française MLF).

Sabine Dehon, directrice de l’école primaire de l’EIFA nous a confirmé l’ouverture d’un collège EIFA avec une classe par niveau à la rentrée de 2015, avec un effectif d’environ 20 élèves par classe. Un lycée verra le jour en 2017, à proximité de l’actuelle école primaire. Ce nouvel établissement assurera la continuité du projet pédagogique de l’école primaire déjà existante jusqu’au Bac International (IB).

Aucune homologation de la structure secondaire ne sera demandée, afin de garder une grande flexibilité et de s’assurer de la parité bilingue du programme. L’établissement souhaite véritablement être international.

                                                 

Etablissement Jeanine Manuel: Aucun représentant présent lors de cette réunion. L’établissement  ouvre en Septembre 2015 une école primaire et un collège bilingue.

Lycée International de Londres Winston Churchill: Ouverture d’une école primaire et d’un collège en septembre 2015, puis ouverture d’un lycée par la suite. Cet établissement situé à Wembley sera tourné vers l’international. L’homologation est en cours.

 

Ensuite, Bénédicte Yue a expliqué de façon très claire les grandes lignes du système scolaire anglais.

Il y a tout d’abord les State Schools, qui sont des écoles publiques. 93% des enfants y sont scolarisés. Pour trouver une bonne école primaire publique dans votre quartier, regardez les rapports OFSTED, et renseignez-vous auprès de l’école convoitée de leurs critères d’admission afin de mettre toutes les chances de votre côté. Il est donc accessible à tous d’assurer une bonne éducation dans le primaire anglais. Retenir également que 74% des écoles primaires anglaises dispensent le français, pourcentage en baisse dans le secondaire

Les choses se corsent dans le secondaire. En effet, soit vous avez la chance de pouvoir rentrer dans une Grammar School, celles-ci, au nombre de 164 dans tout le pays, sont des écoles secondaires publiques excellentes du point de vue académique mais très sélectives, et peu d’entre elles sont situées proche de Londres. Soit vous devrez déboursez des frais de scolarité élevés afin de vous assurer, à l’aide tout d’abord d’un tuteur pour préparer votre enfant aux concours 11+ d’être admis dans une école privée.

On note que l’IB (International Baccalaureate) dans les écoles secondaires anglaises est en hausse de 46% sur les cinq dernières années, ce qui reste une option intéressante pour les familles françaises qui souhaitent donner une dimension internationale à leur cursus anglais. Vous trouverez les établissements qui proposent l’IB sur le site suivant: http://www.ibsca.org.uk

Plusieurs Free schools bilingues ont également vu le jour ces dernières années, parmi elles, Europa School à Oxford, La Fontaine Academy, nouvelle école bilingue gratuite à la rentrée 2016 à Harrow. A 10 minutes de Wembley se trouve également St JérômeChurch of England

 

Puis Roch Miambanzila a pris la parole afin de présenter l’association Parapluie, qui représente les 40 écoles FLAM du pays. Ces écoles sont une bonne alternative pour les enfants français scolarisés dans le système anglais. Ces écoles du samedi matin, animées par des parents et des bénévoles permettent aux enfants français et francophones de maintenir leur niveau de français et la culture française. 

Se renseigner sur leur site afin de connaître la petite école FLAM près de chez vous: www.parapluieflam.org

 

Enfin, le Sénateur des français de l’étranger, Olivier Cadic, a pris la parole afin de rappeler que l’objectif du Plan école de Londres lancé en 2007 de créer 1500 places supplémentaires a été atteint. Il évalue pourtant à 15 à 20% le pourcentage des enfants français au RU ne parlant plus le français…

Le Sénateur a levé le voile sur les disparités de frais de scolarité entre le lycée Charles de Gaulle, le CFBL et le lycée international de Londres Winston Churchill. En effet, le lycée Charles de Gaulle est en gestion directe, il bénéficie donc de subventions de l’Etat français et de plus, les locaux sont déjà remboursés depuis longtemps. Olivier Cadic travaille sur l'idée de chèque éducation pour aider financièrement les familles et pallier au récent plafonnement des bourses scolaires aux coûts de scolarité du Lycée Charles de Gaulle (CDG).

Il a rappelé tout de même que 75% des français de l’étranger ne sont pas scolarisés dans le système français. Selon lui, les nouveaux projets à Londres ont vocation à donner une dimension internationale aux établissements scolaires français.

 

Gaelle Cazavant pour Avenue des écoles

Avril 2015

 

Pour aller plus loin :

Lycée International de Londres Winston Churchill:http://lyceeinternational.london/fr/

Etablissement Jeannine Manuel : www.ecolejeanninemanuel.org.uk

EIFA : www.ecole-ifa.com

 

 

Entretien

  • Entretien avec Mme Mireille Rabaté, proviseur du Lycée International de Londres Winston Churchill

    Nous avons rencontré Mme Rabaté, proviseur du Lycée International de Londres Winston Churchill pour faire le point sur les nouveautés de cette deuxième année et les perspectives pour la prochaine rentrée scolaire.


    Pouvez-vous nous faire un point sur la situation actuelle de votre établissement ?

    Nous avons accueilli, cette année, 731 élèves soit une augmentation de 60% par rapport à l’année dernière. Nous avons aussi augmenté notre personnel en conséquence.

    Pour le lycée, nous comptons aujourd’hui 5 classes de seconde et 5 classes de première. Nous ouvrirons l’année prochaine 5 classes de terminales dans les filières L, S et ES, ce qui permet à chacun de trouver sa voie.


    Votre établissement se caractérise par son enseignement bilingue, proposez vous un bac à option internationale?

    Oui, en effet, nous proposons dès cette année à tous nos élèves de préparer l’Option Internationale du Baccalauréat francais (OIB).

    Les lycéens passeront toutes les épreuves correspondant à leur série, mais les épreuves de langue anglaise et d'histoire-géographie sont remplacées par deux épreuves en anglais à l’écrit et à l’oral, en littérature anglaise et histoire-géographie.

    Cette option est ouverte à ceux qui ont acquis un niveau élevé d’Anglais à l’écrit et à l’oral. Le bac option OIB est un plus et ouvre largement les portes des universités étrangères.


    Avez-vous d’autres projets pour l’avenir, j’ai entendu parlé de l’offre de l’International Baccalaureate?

    En effet, nous sommes actuellement en phase de préparation pour devenir “école candidate“ pour l'International Baccalaureate Organisation (IBO) Diploma Programme, enseigné en Anglais et qui s’adresserait à des élèves non-francophones.

    Cette demande ne garantit pas l'acceptation de notre candidature. L’IB Diploma Programme s’inscrirait particulièrement bien dans la culture de notre établissement ouvert sur le monde, la différenciation, le développement de la confiance en soi et de l’épanouissement de l’élève.


    Vous avez placé la technologie au coeur de la pédagogie par l’utilisation des tablettes numériques. Cette innovation a été accueillie au début avec beaucoup de méfiance, qu’en est-il aujourd’hui?

    C’est au contraire la pédagogie qui est au coeur de nos pratiques. Nous sommes sûrs que les outils technologiques peuvent être très utiles au service de la pédagogie.

    Nous cherchons en permanence à nous adapter au monde dans lequel vivront nos élèves demain, après le lycée. Et la technologie, qui a révolutionné nos vies en quelques années, est au coeur de cette réflexion.

    Comme vous le voyez, nous souhaitons offrir à nos élèves une diversité de méthodes pour leur permettre de s’épanouir pleinement.

    Nous sommes conscients que toute nouveauté suscite des interrogations, c’est pourquoi nous sommes particulièrement attentifs aux questions des parents.

    Nous avons ainsi mis en place à l’attention des parents une formation afin qu’ils se familiarisent avec les outils, les applications autorisées et utilisées et qu’ils soient au courant de la sécurité mise en place dans notre dispositif.

    Pour répondre à toutes leurs questions nous proposons des séances avec notre service informatique le mercredi matin.


    Quels sont les projets que vous avez mis en place cette année?

    Cette année, nous avons pu proposer « un programme d’études hors les murs » permettant à 44 élèves de 1ère de partir à l’étranger, au Laos ou au Népal, tout en se rendant utile, pour travailler avec les associations caritatives locales et vivre en immersion avec les habitants du pays. Pour nos élèves de 4ème, nous avons organisé des voyages d’étude linguistique au Guatemala, à Shanghai et à Pékin.

    L’autonomie et l’ouverture d’esprit que cela développe chez nos élèves nous tient à coeur.


    Quels sont vos prochains rendez-vous?

    Nous vous invitons à nos prochaines portes ouvertes organisées pour le secondaire le vendredi 19 mai prochain.

    Une première commission d’affectation des places s’est certes tenue le 2 février dernier mais il est toujours possible de faire une demande d’inscription pour votre enfant au sein de notre établissement, il nous reste des places dans certaines classes.

     

    Entretien réalisé par Sophie Guiroy, Londres, Mai 2017

     

    Pour aller plus loin:

    http://www.lyceeinternational.london/

     

     

Education

 

Additional Information

En bref