Bilinguisme

Préparer son retour en France ?

EIB Mrs ZELLER.150Rencontre avec Marie-Hortense Zeller, chef d'établissement à l'Ecole Internationale Bilingue (EIB), Paris.


Madame Zeller est à la tête de l'Ecole Internationale Bilingue, établissement situé au cœur du magnifique parc Monceau dans le XVII arrondissement à Paris. Pour Avenue des Ecoles, elle accepte d'ouvrir les portes de son établissement.

 

Votre établissement, Madame Zeller, accueille les élèves de la maternelle à la fin du primaire, pouvez-vous brièvement nous présenter votre école et son actualité ?

Nous avons à l'EIB trois classes par niveau en Maternelle (PS, MS, GS) et 5 classes par niveau à partir du CP. Environ quarante professeurs sont présents, dont 16 professeurs qualifiés anglophones ainsi que 4 professeurs d'Espagnol. Cette 2ème langue est en effet proposée en option à partir du CM1 à raison d'une demi-heure par jour.

Nous avons une capacité d'accueil d'environ 900 élèves. Cette année nos effectifs ont fluctué de manière assez importante. Nous avons aujourd'hui 880 enfants. C'est un peu moins que l'année dernière du fait d'un nombre moins important d'inscriptions dans nos classes d'immersion qui s'adressent aux enfants de nationalités étrangères sans connaissance du français. Cela étant vraisemblablement lié à une situation plus globale de notre pays.

Nous venons cette année de créer un nouveau site web EIB en parallèle avec le changement de nom de notre école. L'EAB est devenu l'EIB afin d'affirmer notre identité d'école Internationale riche de toutes ses nationalités présentes au cœur de l'établissement. Le « B » de bilingue est maintenu comme un référent par rapport à nos débuts, il y a bientôt 60 ans... Et enfin par-là, nous nous distinguons également des autres établissements scolaires existants rive gauche, qui ont leur propre conception de l'école et des enseignements qui y sont liés.

 

Quelles sont les caractéristiques des classes d'immersion au sein de votre établissement?

Nos classes d'immersion représentent 25 % de nos effectifs. Elles s'adressent aux enfants de nationalités étrangères sans maitrise du français. Les enfants y sont accueillis quel que soit leur niveau de langue et quel que soit leur niveau scolaire. Ils sont suivis très individuellement du CP au CM2.

Les enfants sont scolarisés dans des classes à petits effectifs afin que chaque élève, à son rythme, puisse prétendre à terme intégrer le système primaire classique au bon moment. Quelle est ici la cible ? Il s'agit de familles de nationalités étrangères qui, par leur histoire ou seulement souhait pour leurs enfants, font le choix pendant quelques années d'une scolarité française adaptée avec de l'anglais, cela, avant de repartir à l'étranger ou bien de suivre un cursus anglais à Paris, par exemple, à Victor Hugo School, une de nos autres écoles.

 

Comment se répartit, dans une classe, l'origine de vos élèves?

Nous avons pour l'essentiel des enfants de nationalité française. Cependant, nous constatons ces dernières années une montée en puissance des effectifs d'enfant binationaux. Nos classes de langues divisées en 6 niveaux atteignent un nombre important d'enfants pour le niveau correspondant aux enfants bilingues. Egalement, nous accueillons de plus en plus d'enfants qui ont déjà deux langues et parfois trois. Cette progression est telle que pour une nouvelle inscription, il nous faut voir si nous avons une place au niveau de l'âge de l'enfant dans la classe française mais également dans le groupe de langue où cet enfant sera dirigé.

 

Comment se déroule une journée dans une classe bilingue à l'EIB ?

Nos élèves suivent le cursus français sous contrat avec l'Etat, complété par l'enseignement exclusif et quotidien de l'anglais, selon la méthode de l'EIB Paris.

A partir du CP, un quart du temps scolaire est consacré à l'Anglais et trois quarts du temps au Français.

En Anglais, il existe comme dit précédemment 6 groupes de niveau qui vont du débutant à l'anglophone. Ce temps en anglais est réparti dans la journée selon la classe de l'enfant. Par exemple, les élèves de CE1 démarrent leur journée à l'école avec l'Anglais dans une classe où le professeur d'Anglais les accueille pour 1h30. Les maternelles bénéficieront de cet enseignement en fin de matinée ou au début de l'après-midi. Nos professeurs d'Anglais peuvent ainsi enseigner à quatre niveaux de classes différents dans la même journée.

Du CE1 au CM2 (10ème à 7ème), nos programmes sont conformes à l' «English National Curriculum» pour le « Key Stage 1 » « et « Key Stage 2 ». Concrètement, en termes d'enseignements dispensés par nos professeurs d'anglais qualifiés, notre souhait est de nous rapprocher le plus possible de ce qui est fait dans une école primaire anglaise. Et nous réalisons que lorsqu'un enfant de l'EIB de CM2 par exemple retourne en Angleterre, cela se passe bien et qu'il peut poursuivre alors une scolarité anglaise.

Les professeurs d'anglais ont une journée par mois pour se retrouver entre professeurs de langues et travailler ensemble afin d'harmoniser leurs enseignements et méthodes de travail. Des évaluations pour valider les acquis sont également faites dans chaque groupe de niveau d'anglais pour chaque classe.

Au CM2 (7ème), les élèves ont la possibilité de passer l'examen « Cambridge Younger Learner » validé par le British Council. A l'EIB Monceau environ les trois quarts des CM2 choisissent de passer cet examen facultatif. Les notes évaluées par un jury extérieur du British Council sont très bonnes.

Les trois quarts du temps scolaire restant de la journée sont donc consacrés à l'enseignement en français afin de suivre l'ensemble du programme national français.

L'EIB étant une école sous-contrat avec l'Etat français, elle a donc l'obligation de suivre le programme national. Par conséquent, ne sacrifie-t' elle pas des enseignements pour effectuer l'ensemble du programme dans un temps plus réduit (puisque partagé avec l'enseignement de l'Anglais) ?

Dans les matières du français et des maths il est évident que l'on reste ici à l'EIB dans les mêmes globalités d'horaires que dans les écoles publiques françaises. Mais il est vrai que l'on est moins présent dans certaines matières.
La musique est ainsi dispensée en anglais et je dois avouer que nous proposons beaucoup moins de sport sachant que nous ne disposons pas de structures sportives et que nos enfants peuvent largement se rattraper dans cette discipline en dehors de leur temps scolaire, le mercredi après-midi et le week-end.

 FACADE EIB.150

Quelle sélection faites-vous à l'EIB Monceau?

Tout d'abord, lors des entretiens initiaux, j'essaie de déterminer si l'enfant va pouvoir suivre notre rythme intense d'apprentissage. S'il va être capable d'apprendre rapidement, de travailler vite, d'avoir cette motivation qui va lui permettre de suivre notre rythme plus rapide que dans une école publique mono langue.

Ensuite, lorsque je vois des enfants qui rentrés en maternelle à l'EIB présentent des signes d'essoufflement en CE1 par rapport à l'apprentissage des langues, ou que le niveau en langue reste juste sur plusieurs années pour certains, alors notre suivi permet d'alerter les parents. A terme, il peut nous arriver alors pour le bien de l'enfant de le réorienter dans un système mono-langue au motif qu'il a besoin notamment de plus de temps pour réussir son apprentissage.

 

Quelle est votre position sur la réforme des rythmes scolaires dont l'application devrait être obligatoire pour 2014 ?

Pour cette année scolaire (2013-2014), nous avons pu maintenir la semaine de quatre jours dans notre établissement. Sans dérogation, l'année scolaire prochaine verra s'appliquer la réforme des rythmes scolaire au sein de l'EIB et l'on devra adopter la semaine de 4 jours et demi de classes.

Mais de facto à l'EIB pour plus de 200 de nos élèves, nous avons déjà une scolarité qui s'étale sur 4 jours et demi. Cette flexibilité est gage de succès pour nos classes. Mais, si elle devait s'appliquer de droit à tout l'établissement, cela nous forcerait à revoir toute l'organisation des emploi du temps des élèves et des professeurs de l'école avec une sortie journalière pour tous à 15h30, sans compter la volonté de bon nombre de nos professeurs de maintenir la journée du mercredi comme une journée consacrée à leur famille et rendez-vous extérieurs.

Notre école donc, du fait de la situation spécifique de son enseignement poussé en langue, devrait pouvoir connaître une exception en ce domaine. Comme expliqué précédemment, nous avons déjà des enfants qui ont école le mercredi matin en heures supplémentaires de langues, conformément à leur niveau et leur souhait d'approfondir leurs connaissances en ce domaine. Par conséquent, une démarche par le nouveau Directeur Général de l'école Mr Moreau auprès du Rectorat est en cours afin de bénéficier d'un régime dérogatoire à la réforme pour la prochaine rentrée. La réponse devrait intervenir en février.

 

Le niveau des jeunes français en anglais est un des plus faibles d'Europe en fin de collège, quel atout voyez-vous dans le bilinguisme de nos enfants ?

L'ouverture que procure l'apprentissage d'une deuxième langue n'est aujourd'hui plus à démontrer. De plus, les enfants bilingues sont vite reconnaissables : je dirais qu'ils sont plus ouverts, souvent très curieux. Ils ont une mobilité d'esprit du fait qu'ils jonglent entre deux langues, ce qui leur confère une appréhension des choses plus rapide, plus vive.

On les compte en général parmi nos meilleurs élèves en remarquant ici chez eux une grand capacité d'adaptation et d'apprentissage d'une troisième et même parfois d'une quatrième langue...
Un enfant issu du système scolaire anglo-saxon, est reconnaissable par sa capacité d'expression orale et son désir de récompense ... Les Anglo-Saxons ont une manière bien à eux pour mettre en valeur les enfants avec leur tableau d'honneur par exemple. On sent globalement que ces enfants vont très vite apprendre et récupérer très rapidement leur retard dans les petites classes par rapport à l'étude du Français

 

Pour une demande d'information en vue d'une inscription dans votre établissement pour 2014, quelle serait la meilleure période pour vous rencontrer ?

Il y a une rentrée en septembre et nous sommes dans un processus d'inscriptions encore possibles jusqu'en janvier de chaque année. Après, mis à part les situations exceptionnelles, les inscriptions se font plus rares. Une inscription pourra se faire après janvier si par exemple l'enfant était dans une école française à l'étranger et que l'enfant semble ouvert à l'apprentissage des langues.

Sur la procédure à suivre, je conseille aux parents :

- De télécharger une demande sur notre site (www.eibparis.fr)
- En janvier de chaque année, ils reçoivent une invitation à une réunion d'information où je présente l'école avec une visite ensuite de nos locaux.
- A l'issu de cette présentation, les parents nous précisent si ils souhaitent continuer la procédure. Au mois de mars de l'année en cours, en fonction du nombre de places dont nous disposons pour le futur (sachant que nous avons reçu entre temps les réponses de nos parents d'élèves sur leurs souhaits pour l'année suivante) nous pouvons évaluer notre capacité d'accueil de nouveaux élèves.
- Fin mars, nous commençons à répondre aux vœux des nouveaux parents. Une place est accordée à la famille qui sera par la suite reçue par mes soins ou par une de mes Adjointes. Dans cet entretien, l'enfant sera soumis à un test et c'est à l'issue du test que nous validons l'inscription définitive de l'enfant dans notre établissement.

 

Madame Zeller, merci à vous.

 

Sabine Cros, 03 février 2014

 

Info utiles
EIB MONCEAU : www.eab.fr
6, Avenue Van Dyck, 75008 Paris, France
Tel : +33 (0)1 46 22 14 24 ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Entretien

  • Entretien avec Mme Mireille Rabaté, proviseur du Lycée International de Londres Winston Churchill

    Nous avons rencontré Mme Rabaté, proviseur du Lycée International de Londres Winston Churchill pour faire le point sur les nouveautés de cette deuxième année et les perspectives pour la prochaine rentrée scolaire.


    Pouvez-vous nous faire un point sur la situation actuelle de votre établissement ?

    Nous avons accueilli, cette année, 731 élèves soit une augmentation de 60% par rapport à l’année dernière. Nous avons aussi augmenté notre personnel en conséquence.

    Pour le lycée, nous comptons aujourd’hui 5 classes de seconde et 5 classes de première. Nous ouvrirons l’année prochaine 5 classes de terminales dans les filières L, S et ES, ce qui permet à chacun de trouver sa voie.


    Votre établissement se caractérise par son enseignement bilingue, proposez vous un bac à option internationale?

    Oui, en effet, nous proposons dès cette année à tous nos élèves de préparer l’Option Internationale du Baccalauréat francais (OIB).

    Les lycéens passeront toutes les épreuves correspondant à leur série, mais les épreuves de langue anglaise et d'histoire-géographie sont remplacées par deux épreuves en anglais à l’écrit et à l’oral, en littérature anglaise et histoire-géographie.

    Cette option est ouverte à ceux qui ont acquis un niveau élevé d’Anglais à l’écrit et à l’oral. Le bac option OIB est un plus et ouvre largement les portes des universités étrangères.


    Avez-vous d’autres projets pour l’avenir, j’ai entendu parlé de l’offre de l’International Baccalaureate?

    En effet, nous sommes actuellement en phase de préparation pour devenir “école candidate“ pour l'International Baccalaureate Organisation (IBO) Diploma Programme, enseigné en Anglais et qui s’adresserait à des élèves non-francophones.

    Cette demande ne garantit pas l'acceptation de notre candidature. L’IB Diploma Programme s’inscrirait particulièrement bien dans la culture de notre établissement ouvert sur le monde, la différenciation, le développement de la confiance en soi et de l’épanouissement de l’élève.


    Vous avez placé la technologie au coeur de la pédagogie par l’utilisation des tablettes numériques. Cette innovation a été accueillie au début avec beaucoup de méfiance, qu’en est-il aujourd’hui?

    C’est au contraire la pédagogie qui est au coeur de nos pratiques. Nous sommes sûrs que les outils technologiques peuvent être très utiles au service de la pédagogie.

    Nous cherchons en permanence à nous adapter au monde dans lequel vivront nos élèves demain, après le lycée. Et la technologie, qui a révolutionné nos vies en quelques années, est au coeur de cette réflexion.

    Comme vous le voyez, nous souhaitons offrir à nos élèves une diversité de méthodes pour leur permettre de s’épanouir pleinement.

    Nous sommes conscients que toute nouveauté suscite des interrogations, c’est pourquoi nous sommes particulièrement attentifs aux questions des parents.

    Nous avons ainsi mis en place à l’attention des parents une formation afin qu’ils se familiarisent avec les outils, les applications autorisées et utilisées et qu’ils soient au courant de la sécurité mise en place dans notre dispositif.

    Pour répondre à toutes leurs questions nous proposons des séances avec notre service informatique le mercredi matin.


    Quels sont les projets que vous avez mis en place cette année?

    Cette année, nous avons pu proposer « un programme d’études hors les murs » permettant à 44 élèves de 1ère de partir à l’étranger, au Laos ou au Népal, tout en se rendant utile, pour travailler avec les associations caritatives locales et vivre en immersion avec les habitants du pays. Pour nos élèves de 4ème, nous avons organisé des voyages d’étude linguistique au Guatemala, à Shanghai et à Pékin.

    L’autonomie et l’ouverture d’esprit que cela développe chez nos élèves nous tient à coeur.


    Quels sont vos prochains rendez-vous?

    Nous vous invitons à nos prochaines portes ouvertes organisées pour le secondaire le vendredi 19 mai prochain.

    Une première commission d’affectation des places s’est certes tenue le 2 février dernier mais il est toujours possible de faire une demande d’inscription pour votre enfant au sein de notre établissement, il nous reste des places dans certaines classes.

     

    Entretien réalisé par Sophie Guiroy, Londres, Mai 2017

     

    Pour aller plus loin:

    http://www.lyceeinternational.london/

     

     

Education

 

Additional Information

En bref