Scolarité anglaise

Mieux connaître et comprendre l’école anglaise : L’uniforme

uniforme 1Comme les élèves sont beaux dans leurs uniformes ! Comme il est tentant de choisir l'école de son enfant en fonction des uniformes !

 

Mais au-delà de son rôle esthétique, pourquoi les écoles anglaises optent-elles si souvent en faveur de l'uniforme ? Quelles valeurs y sont associées ? Y a-t-il un consensus sur le port de l'uniforme ?Avenue des écoles vous propose quelques éléments de réponse.

L'uniforme scolaire est très courant au Royaume-Uni. 98 % des écoles publiques secondaires imposent l'uniforme, ainsi que 79 % des écoles primaires.

Dans le secondaire, l'uniforme se compose généralement d'un blazer aux couleurs de l'école, d'une chemise, de la cravate de l'école, d'un pantalon (ou d'une jupe) noir, gris ou bleu marine, de chaussettes foncées, de chaussures noires unies et d'un pull portant l'écusson de l'école. A cela s'ajoute une tenue spécifique pour le sport comprenant le polo de l'école.

Dans les écoles primaires, le blazer et le pull sont souvent remplacés par un sweat arborant l'écusson de l'école.

En l'absence d'uniforme, les écoles établissent des codes vestimentaires souvent assez stricts (interdiction de porter des tee-shirts de foot, des robes ou des hauts à bretelles fines, des vêtements avec des inscriptions...).

uniform350px

 

 Les règlements des écoles peuvent aussi contenir des dispositions relatives aux voiles portés par certaines petites filles musulmanes comme par exemple, l'obligation de porter un voile aux couleurs de l'école.

Contrairement au tablier anciennement de mise en France, l'uniforme en Angleterre crée de la ressemblance à l'intérieur de l'école tout en se démarquant des autres établissements. Ainsi, par le port de ces vêtements, l'écolier est invité à distinguer son école des autres, à s'y identifier. En effet, en Angleterre, chaque école développe son projet éducatif et son 'ethos' (ses valeurs). L'école se construit comme une 'communauté' qui cherche à créer du lien en son sein, de la cohésion, un sentiment d'appartenance. Cela passe par l'incitation à l'identification. L'uniforme en est un exemple particulièrement visible.

 

Le port de l'uniforme peut parfois faire débat, notamment lorsque les établissements accueillent principalement des enfants de familles d'enseignants ou exerçant des métiers culturels. Cela s'explique par le souci de ces parents de permettre aux enfants de s'exprimer. Dans les milieux plus modestes, la qualité et le faible coût des vêtements proposés sont des arguments de poids en faveur de l'uniforme ; chez d'autres fractions des classes moyennes (professions libérales, cadres du secteur privé), l'uniforme est prisé pour ses connotations d'ordre et de discipline.

L'OFSTED a constaté que l'introduction d'uniformes chics dans les écoles sensibles était de nature à améliorer les comportements des élèves.
Ces dernières semaines, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer le coût trop élevé des uniformes dans les établissements où les parents sont obligés de se fournir chez un prestataire choisi par l'école. D'après l'étude réalisée par Citizens Advice, le coût varie de £22,25 à £127 selon les cas, ce qui reste relativement raisonnable comparé au prix de certains vêtements de marque très répandus dans les cours d'écoles françaises !

Rédigé par Véronique Hébreard et illustré par Marie Trotzier pour Avenuedesecoles.com 

Pour en savoir plus :

http://www.telegraph.co.uk/education/2117218/Ofsted-Smart-uniforms-and-house-systems-transform-failing-schools.html
http://www.telegraph.co.uk/news/1527756/Ofsted-urged-to-tackle-schools-that-overcharge-parents-for-uniforms.html 

http://www.education.gov.uk/popularquestions/a005643/school-uniform

 

 

Education

 

Additional Information

En bref

  • L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

    L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

     
  • Avenue des Ecoles/Be-Konnect invité à la conférence de rentrée de Londres Accueil

    Le 3 octobre dernier, s'est tenue à Londres, sous l'égide de Londres Accueil, une conférence sur le thème de "Bien vivre à Londres"

     
  • Septembre 2015 : nouveau programme en maternelle

    Septembre 2015 : nouveau programme en maternelle

    L’entrée en vigueur de nouveaux programmes pour septembre 2015 pour une école maternellefrançaise « bienveillante »

    Il donne ainsi la priorité à la « mobilisation du langage », particulièrement oral, afin de préparer les jeunes élèves à l’entrée dans l’écrit, ainsi qu’aux activités physiques et artistiques.

    Les premières notions de mathématiques et l’apprentissage des dimensions spatiales et temporelles viennent compléter les priorités de ces nouveaux programmes

     Autant d’évolutions vers ce que l’éducation nationale française appelle une école maternelle « bienveillante », qui doit « donner envie aux enfants ».

    Un regard anglo-saxon enfin posé à l’école. Affaire à suivre sur le terrain.

    Avenue des Ecoles, septembre 2015

     
  • Les bébés bilingues connaissent la grammaire dès 7 mois !

     

    Les bébés bilingues connaissent la grammaire dès 7 mois !

    Avant l'âge d'un an, les nourrissons utilisent la hauteur et la durée des sons pour distinguer deux langues aux structures grammaticales très différentes. Bonne nouvelle pour les couples binationaux, leurs enfants sont capables de comprendre rapidement les deux langues. À l'âge de 7 mois, les bébés évoluant dans un milieu bilingue sont susceptibles d'apprendre rapidement la grammaire de leurs deux langues maternelles. Cette capacité vient d'être mise en évidence par des scientifiques du Laboratoire de psychologie de la perception (université Paris-Descartes/CNRS/ENS) et de l'université de British Columbia. Source : Anne Jeanblanc, Le Point.fr, 17.02.2013

     

     

     

     
  • Ecrire correctement les chiffres

    Ecrire correctement les chiffres

    “Maths - It's as easy as 1... 2... 3”. Ten Town characters help young children learn their numbers. Let's see the website http://www.tentown.co.uk. When the autor started his career as a Year 2 teacher he was concerned by how many children could not write numbers correctly. It is not easy to teach multiplying by three when a child has not yet mastered writing the figure… Source: Marilyn Sweet, TES magazine, 11.01.2013.