Bilinguisme

La Petite Ecole Bilingue, un enseignement alternatif

photo 54La Petite Ecole Bilingue à Londres se constitue de deux pôles. Rencontre avec les directrices respectives, Valérie Gombert-Pfister et Charlotte Beyazian.


Présentation de l'école

 

La Petite Ecole Bilingue d'Oxford Gardens située à Notting Hill, cœur historique de cette école à Londres, a ouvert ses portes en 2010 et regroupe 3 sites allant du jardin d'enfants (18 mois) au CE1 (8 ans), avec pour objectif l'ouverture d'une nouvelle classe chaque année. Elle est actuellement dirigée par Valérie Gombert-Pfister, arrivée en septembre 2013 après 32 années d'expérience dans l'Education Nationale.

 

En 2012, sous la volonté de la fondatrice Anne Henderson-Stewart, l'école a repris les anciens locaux de l'Ile aux Enfants pour installer une antenne à Kentish Town, afin d'élargir sa capacité d'accueil et répondre à une forte demande. Le site accueille des élèves de Petite Section au CM2. Charlotte Beyazian a repris les rênes de l'école en avril 2013 après deux premiers trimestres riches en rebondissements.

 

L'école mise sur de petits effectifs afin de créer une ambiance familiale et une vraie proximité entre les professeurs et les élèves.

 

Quel est la particularité de votre projet pédagogique ?

 

Valerie Gombert-Pfister 

 

Nous avons pour objectif d'offrir une double culture à nos élèves, issus la plupart du temps de famille bilingue, en intégrant les meilleurs aspects de chaque système. Nous couvrons à la fois le British curriculum et le programme de l'Education Nationale et nous respectons à la lettre l'égalité de temps entre les deux langues.

 

A Oxford Gardens, quel que soit le niveau, nos élèves ont la chance de disposer d'un enseignant ainsi que d'une assistante.

 

Depuis mon arrivée au mois de septembre, j'ai tenu à ce que notre projet d'école tourne principalement autour de la littérature : les enfants doivent être capables de lire le même livre dans les deux langues. Nous avons également intégré le Ballet et le Théâtre, Art, Musique et Chorale dans le curriculum.

 

Charlotte Beyazian 

Mi-septembre 2013, chaque élève inscrit à Kentish Town a été évalué dans les deux langues afin de vérifier la pertinence de la programmation pédagogique prévue ; cet enseignement réparti entre deux langues est un travail de longue haleine que nous remettons quasi quotidiennement sur l'ouvrage face aux résultats ou aux difficultés rencontrées par les élèves. La mise en place d'un véritable programme bilingue nous a donc demandé beaucoup de travail et d'adaptation compte tenu des différentes nationalités des enfants, la plupart issue de familles binationales: fort heureusement, nous avons des enseignants expérimentés et motivés qui ont travaillé d'arrache-pied à l'élaboration d'un double programme très dense.

 

Aujourd'hui, il est possible d'enseigner et d'objectiver nos élèves de la Petite Section au CP sur les deux programmes français et anglais en gardant les spécificités de chacun.

 

Pour la lecture par exemple, nous introduisons dès la MS/Reception la méthode des phonics propre au système britannique. L'objectif est que les élèves sachent lire en anglais à la fin de la Grande Section/Year 1.
Nous passons au syllabique pur en CP/Year 2 pour l'apprentissage du français, quelle que soit la langue maternelle de l'enfant.

 

Pour les classes élémentaires, nous appliquons aussi les deux programmes. Cependant, la majorité de ces élèves étant francophone, c'est surtout en anglais que nous avons dû créer un programme personnalisé pour chaque enfant (basé sur la programmation AEL - English as an Additional Language- du British curriculum) : les petits effectifs nous permettent de le faire et nous en sommes encore au stade de l'observation où nous regroupons les élèves par niveau et non par âge.

 

Chaque enseignant (mis à part en Petite Section), aussi bien anglais que français, dispose de sa propre salle : cela permet aux enfants de passer « physiquement » d'une langue à l'autre.

 

Les élèves suivent également des cours de ballet, gymnastique et d'art. Nous proposons également des after-school clubs (musique, cours de cuisine, théâtre et sport).

photo 55

Comment expliquez-vous les rapports OFSTED « Inadequate » ?

 

VGP 

Le rapport OFSTED pour Oxford Gardens est Good pour la partie EYFS (Early Years Fondation Stage), mais malheureusement Inadequate pour la partie « Independent school » principalement à cause de lacunes administratives dans les mesures de recrutement (manque d'un CRB et extrait de casier judiciaire pour les enseignants étrangers). Nous avions aussi besoin d'installer une infirmerie.

 

CB 

Depuis l'arrivée de la nouvelle équipe à Kentish Town, des actions ont été accomplies, ce qui a permis de redresser la barre (cf. rapport Ofsted décembre 2013). Il nous reste cependant à faire valider l'installation de notre infirmerie que nous avons eue du mal à mettre en place, notre bâtiment étant classé Monument Historique. Nous espérons vivement que les dispositions prises et les travaux effectués depuis décembre 2013 satisferont Ofsted, lors de leur prochaine visite.

 

Vous appliquez le programme de l'Education Nationale et pourtant vous n'avez pas obtenu d'homologation...

 

CB 

L'Ambassade n'accorde plus d'homologation depuis 2008 pour assurer la continuité au collège et au secondaire.

 

Nous offrons une solution pour pallier au manque de places dans les écoles homologuées. En effet, concernant le français, les enseignants procèdent à des évaluations écrites en fin d'année pour garantir la mise à niveau des élèves intégrant le système homologué français (tests et dossier scolaire lisibles pour l'Education Nationale).

 

Cependant, des écoles comme la Petite Ecole Bilingue ont un bel avenir dans le paysage éducatif au Royaume-Uni: nous avons une liberté dans l'élaboration de notre programme pédagogique que n'ont pas les écoles homologuées.

 

VGP 

Notre but est de faire coexister les meilleurs aspects de chaque programme :
• Donner la capacité d'affirmer et d'accroitre le niveau de confiance en soi des élèves propres à la pédagogie britannique
• Insuffler aux élèves une grande force de travail et la capacité d'analyse qui fait le succès de l'enseignement français.

 

Nous essayons ici chaque jour de construire des ponts entre ces deux cultures d'enseignement afin de contribuer à la construction d'enfants aux têtes bien pleines, heureux d'apprendre et fiers de leur savoir.

 

Cette liberté est un véritable défi pour les professeurs qui ont l'occasion de bâtir un projet concret : cet enthousiasme rejaillit sur les enfants qui se sentent mis en valeur et arrivent heureux d'aller étudier à l'école.

 

Elisabeth Fontanille et Anne Bioche, 02 avril 2014

 

Pour tous renseignements :
http://petiteecolebilingue.free.fr
Site Oxford Gardens - tel : 0208 964 43 56 - e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site Kentish Town - tel : 0207 284 26 20 - e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Entretien

  • Entretien avec Mme Mireille Rabaté, proviseur du Lycée International de Londres Winston Churchill

    Nous avons rencontré Mme Rabaté, proviseur du Lycée International de Londres Winston Churchill pour faire le point sur les nouveautés de cette deuxième année et les perspectives pour la prochaine rentrée scolaire.


    Pouvez-vous nous faire un point sur la situation actuelle de votre établissement ?

    Nous avons accueilli, cette année, 731 élèves soit une augmentation de 60% par rapport à l’année dernière. Nous avons aussi augmenté notre personnel en conséquence.

    Pour le lycée, nous comptons aujourd’hui 5 classes de seconde et 5 classes de première. Nous ouvrirons l’année prochaine 5 classes de terminales dans les filières L, S et ES, ce qui permet à chacun de trouver sa voie.


    Votre établissement se caractérise par son enseignement bilingue, proposez vous un bac à option internationale?

    Oui, en effet, nous proposons dès cette année à tous nos élèves de préparer l’Option Internationale du Baccalauréat francais (OIB).

    Les lycéens passeront toutes les épreuves correspondant à leur série, mais les épreuves de langue anglaise et d'histoire-géographie sont remplacées par deux épreuves en anglais à l’écrit et à l’oral, en littérature anglaise et histoire-géographie.

    Cette option est ouverte à ceux qui ont acquis un niveau élevé d’Anglais à l’écrit et à l’oral. Le bac option OIB est un plus et ouvre largement les portes des universités étrangères.


    Avez-vous d’autres projets pour l’avenir, j’ai entendu parlé de l’offre de l’International Baccalaureate?

    En effet, nous sommes actuellement en phase de préparation pour devenir “école candidate“ pour l'International Baccalaureate Organisation (IBO) Diploma Programme, enseigné en Anglais et qui s’adresserait à des élèves non-francophones.

    Cette demande ne garantit pas l'acceptation de notre candidature. L’IB Diploma Programme s’inscrirait particulièrement bien dans la culture de notre établissement ouvert sur le monde, la différenciation, le développement de la confiance en soi et de l’épanouissement de l’élève.


    Vous avez placé la technologie au coeur de la pédagogie par l’utilisation des tablettes numériques. Cette innovation a été accueillie au début avec beaucoup de méfiance, qu’en est-il aujourd’hui?

    C’est au contraire la pédagogie qui est au coeur de nos pratiques. Nous sommes sûrs que les outils technologiques peuvent être très utiles au service de la pédagogie.

    Nous cherchons en permanence à nous adapter au monde dans lequel vivront nos élèves demain, après le lycée. Et la technologie, qui a révolutionné nos vies en quelques années, est au coeur de cette réflexion.

    Comme vous le voyez, nous souhaitons offrir à nos élèves une diversité de méthodes pour leur permettre de s’épanouir pleinement.

    Nous sommes conscients que toute nouveauté suscite des interrogations, c’est pourquoi nous sommes particulièrement attentifs aux questions des parents.

    Nous avons ainsi mis en place à l’attention des parents une formation afin qu’ils se familiarisent avec les outils, les applications autorisées et utilisées et qu’ils soient au courant de la sécurité mise en place dans notre dispositif.

    Pour répondre à toutes leurs questions nous proposons des séances avec notre service informatique le mercredi matin.


    Quels sont les projets que vous avez mis en place cette année?

    Cette année, nous avons pu proposer « un programme d’études hors les murs » permettant à 44 élèves de 1ère de partir à l’étranger, au Laos ou au Népal, tout en se rendant utile, pour travailler avec les associations caritatives locales et vivre en immersion avec les habitants du pays. Pour nos élèves de 4ème, nous avons organisé des voyages d’étude linguistique au Guatemala, à Shanghai et à Pékin.

    L’autonomie et l’ouverture d’esprit que cela développe chez nos élèves nous tient à coeur.


    Quels sont vos prochains rendez-vous?

    Nous vous invitons à nos prochaines portes ouvertes organisées pour le secondaire le vendredi 19 mai prochain.

    Une première commission d’affectation des places s’est certes tenue le 2 février dernier mais il est toujours possible de faire une demande d’inscription pour votre enfant au sein de notre établissement, il nous reste des places dans certaines classes.

     

    Entretien réalisé par Sophie Guiroy, Londres, Mai 2017

     

    Pour aller plus loin:

    http://www.lyceeinternational.london/

     

     

Education

 

Additional Information

En bref

  • L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

    L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

     
  • Avenue des Ecoles/Be-Konnect invité à la conférence de rentrée de Londres Accueil

    Le 3 octobre dernier, s'est tenue à Londres, sous l'égide de Londres Accueil, une conférence sur le thème de "Bien vivre à Londres"

     
  • Septembre 2015 : nouveau programme en maternelle

    Septembre 2015 : nouveau programme en maternelle

    L’entrée en vigueur de nouveaux programmes pour septembre 2015 pour une école maternellefrançaise « bienveillante »

    Il donne ainsi la priorité à la « mobilisation du langage », particulièrement oral, afin de préparer les jeunes élèves à l’entrée dans l’écrit, ainsi qu’aux activités physiques et artistiques.

    Les premières notions de mathématiques et l’apprentissage des dimensions spatiales et temporelles viennent compléter les priorités de ces nouveaux programmes

     Autant d’évolutions vers ce que l’éducation nationale française appelle une école maternelle « bienveillante », qui doit « donner envie aux enfants ».

    Un regard anglo-saxon enfin posé à l’école. Affaire à suivre sur le terrain.

    Avenue des Ecoles, septembre 2015

     
  • Les bébés bilingues connaissent la grammaire dès 7 mois !

     

    Les bébés bilingues connaissent la grammaire dès 7 mois !

    Avant l'âge d'un an, les nourrissons utilisent la hauteur et la durée des sons pour distinguer deux langues aux structures grammaticales très différentes. Bonne nouvelle pour les couples binationaux, leurs enfants sont capables de comprendre rapidement les deux langues. À l'âge de 7 mois, les bébés évoluant dans un milieu bilingue sont susceptibles d'apprendre rapidement la grammaire de leurs deux langues maternelles. Cette capacité vient d'être mise en évidence par des scientifiques du Laboratoire de psychologie de la perception (université Paris-Descartes/CNRS/ENS) et de l'université de British Columbia. Source : Anne Jeanblanc, Le Point.fr, 17.02.2013

     

     

     

     
  • Ecrire correctement les chiffres

    Ecrire correctement les chiffres

    “Maths - It's as easy as 1... 2... 3”. Ten Town characters help young children learn their numbers. Let's see the website http://www.tentown.co.uk. When the autor started his career as a Year 2 teacher he was concerned by how many children could not write numbers correctly. It is not easy to teach multiplying by three when a child has not yet mastered writing the figure… Source: Marilyn Sweet, TES magazine, 11.01.2013.