Avenue des Ecoles - Primaire - Education

Psychomotricité et troubles des apprentissages

enfant troubles

Pour vous aider à mieux comprendre ces "troubles" traités par la psychomotricité

 

 

 

 

Qu’est-ce que la psychomotricité ?


Le corps, l'intelligence et l'affectif forment un tout indissociable. Mais cet équilibre peut être fragilisé. La spécificité du psychomotricien réside dans l'attention et le sens donné aux manifestations corporelles en relation avec l'environnement.

Le psychomotricien est un auxiliaire de médecine formé à diverses médiations destinées à solliciter le sujet dans son corps : la relaxation, l’expression corporelle, le jeu spontané, la balnéothérapie, l’équithérapie, etc...

 

Quelques exemples de troubles des apprentissages rencontrés par le psychomotricien :


   • Les TAC (troubles d’acquisition des coordinations) et les dyspraxies :
La coordination est la combinaison organisée de mouvements en fonction d’un but avec une programmation globale du geste dans ses aspects temporels et spatiaux.

En classe, les enfants TAC vont être plus lents que les autres et moins précis dans les activités impliquant une réalisation motrice. Ils peuvent également avoir des difficultés en sport pour tenir un équilibre, rattraper des balles ou sauter. Quant aux enfants dyspraxiques avec déficit visuo-spatial, ils vont peiner par exemple en géométrie pour tracer des figures.


   • Les dysgraphies :
L'écriture est un acte psychomoteur qui sollicite notamment les fonctions oculomotrices, tonico-motrices et praxiques. Les difficultés principales des enfants dysgraphiques sont : la lenteur, l’illisibilité et la douleur (dont l'enfant n'a pas toujours conscience ou qu'il considère inéluctablement liée au fait d'écrire).


   • Les troubles attentionnels :
Ils se manifestent par un défaut de contrôle de l’attention, par une impulsivité et parfois par une hyperactivité. Ils sont très souvent associés à d’autres troubles des apprentissages (dyslexie, dysorthographie, dysgraphie, dyscalculie), parfois à une anxiété, à des troubles du sommeil, à un trouble oppositionnel et/ou à un trouble de la régulation des émotions.


   • Les troubles des fonctions exécutives :
Les troubles exécutifs se traduisent par des difficultés d’organisation, de flexibilité mentale et de planification. Ils sont liés à une mauvaise adaptation de l’enfant aux situations nouvelles et un défaut de tri par le cerveau des stimulations extérieures pour ne retenir que les informations pertinentes.


L’intérêt d’une prise en charge précoce en psychomotricité :


L’organisation de notre pensée et de nos apprentissages intellectuels est basée sur celle de notre organisation corporelle. Les apprentissages scolaires requièrent donc une bonne acquisition des prérequis psychomoteurs car ils sollicitent de nombreux facteurs du développement de l’enfant au niveau instrumental, cognitif, symbolique, affectif et comportemental.

Face à des troubles des apprentissages, un bilan psychomoteur va aider le médecin à poser un diagnostic et des séances en psychomotricité peuvent être nécessaires pour revaloriser l'enfant et le remettre en confiance par rapport à ses capacités. Les axes de travail en psychomotricité sont la motricité globale et la motricité fine, la sphère tonico-émotionnelle, le schéma corporel et l’image du corps, la latéralité, la structuration spatio-temporelle et la relation.

Il semble important de dépister et de proposer précocement des soins aux enfants ayant des difficultés scolaires, avant qu’ils ne se découragent et ne se dévalorisent à l’école et à la maison.

  

Pour aller plus loin:

Laure Cavellier, psychomotricienne pour enfants et adolescents à Londres

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.psychomotinlondon.com

 

 

Additional Information

En bref