Avenue des Ecoles - Maternelle - Education

Consentement et protection de l’enfance

Nous sommes tous plus ou moins sensibilisés au fait qu’il existe des personnes pouvant abuser de nos enfants.

 

On sait moins qu’il est très rare que cette personne ne soit pas connue de l’enfant. La probabilité que l'inconnu du parc enlève votre enfant est assez basse.

Les statistiques montrent qu’en général, l’abus vient de quelqu’un que l’enfant connaît et voit de façon régulière et en qui il a naturellement confiance.

La protection et la prévention passe surtout par l’apprentissage des limites et de l’affirmation de soi mais surtout en tant que parent par l’écoute de son enfant.

 

Préserver la sécurité


Afin de préserver la sécurité des enfants il est du devoir de tous de dénoncer des actes ou de contacter des gens qui peuvent éclairer un doute (safe guarding officer, NSPCC Helpline on 0800 800500).

Lorsque vous choisissez une école, une activité extrascolaire, un camp de vacances, assurez-vous que des systèmes soient en place pour la sécurité des enfants.

Allez aussi rencontrer les professionnels, posez des questions sur leurs procédures, leurs expériences. Cela ne supprime pas les risques mais d’une part vous éviterez de placer votre enfant dans un système non protégé et d’autre part vous vous ferez repérer comme un parent vigilant.

 

Sleep over


Il en va de même pour les sleep over. Même s’il est difficile de dire non à une soirée si agréable à votre enfant, posez-vous ces quelques questions : y a-t-il une partie de moi qui se demande si l’adulte de la maison en serait capable ?

Suis-je complètement à l’aise avec tous les adultes de la maisonnée ? Y a-t-il un grand frère, un copain du grand frère, l’ami de la nanny, qui aurait accès à mon enfant ?

Autant de questions que vous pouvez vous poser, mais restez connecté à ce que vous ressentez et rappelez les éléments importants à votre enfant pour qu’il soit vigilent.


Faites confiance à votre instinct


Nous sommes entraînés à nous soumettre à l’autorité, à vouloir plaire, à suivre les pressions du groupe, à éviter de se démarquer.

Si un adulte présent dans votre vie ou celle de l'enfant vous met mal à l’aise, croyez en vous. Sans préjudice, évitez simplement de lui donner accès à votre enfant non supervisé.


Le consentement


Il existe surtout des choses à faire pour créer chez votre enfant un sentiment fort de ce qui lui appartient ou pas. Nous parlons ici de la compréhension de l’importance du consentement.

L’élément principal de cette notion est de faire comprendre à l’enfant que son corps lui appartient, que ses ressentis physiques aussi. Il a le droit de les choisir.

Et pourtant nos habitudes éducatives vont parfois complètement à l’encontre de ce principe. Les chatouilles et la bagarre

De manière générale, toutes les formes de contact physique devraient aider votre enfant à construire une forme de respect de lui même. Mais plus spécifiquement les jeux classiques de chatouilles et de bagarre. Jeu si rigolo qui permet d’être proche.

On peut faire la bagarre avec ses enfants et profiter de ce moment ensemble. Dès l’instant où il dit non : il faut arrêter. C’est cela le consentement : apprendre à dire ce que je désire et à faire respecter mes limites.
C’est d’ailleurs par ce jeu de respect que vous leur apprendrez le mieux !

 

La « politesse »


Il en va de même avec l’affection physique forcée sous couvert de politesse. Nous forçons nos enfants à donner ou recevoir des gestes affectueux alors qu’ils n’en ont pas envie.

Dire bonjour est un acte élémentaires de vie en société : J’annonce ma présence, je m’attends à être en retour reconnu.
Une verbalisation et un geste de la main suffisent. Forcer un bisou, un câlin, quand l’enfant ne veut pas, c’est l’empêcher de créer cet espace de sécurité où il est autorisé à dire non.

On peut donc avoir un enfant poli, qui dit bonjour, fait coucou, tout en respectant ses choix de signes affectueux. Il est en droit d'en être le maître.

 

Le respect des adultes


Allons un peu plus loin et remettons en question le principe du respect de l'adulte. Cette notion très ancienne se base essentiellement sur un jeu de pouvoir et de domination.

Le respect est une attitude qui se mérite, qui se travaille et ne devrait pas se fonder sur l’âge ou la force physique. Tous les adultes ne sont pas respectables ou honorables.

Vous pouvez guider votre enfant sur la façon dont il devrait respecter l’autre qu’il soit adulte ou enfant. Vous devez lui apprendre l’importance de ce respect dans la société.

Mais il est tout aussi important de lui montrer que certaines personnes ne le méritent pas et devraient être mises à distance.

Cela l’aidera toute sa vie contre le harcèlement, la pression des pairs, la protection de ses limites en général.

 

Toutes ces idées se rejoignent sous l’idée générale de respecter le vécu émotionnel et physique de votre enfant. Vous avez ce rôle primordial de l’aider à faire confiance quand il le faut.

 

 

 

Aude Mouton, Londres Juillet 2017

 

Pour aller plus loin:

Aude Mouton, Directrice CogitoZ Londres
Psychologue clinicienne
2 Eaton Gate
SW1W 9BJ
(Sloane Square)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

Additional Information

En bref

  • L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

    L'école Les petites étoiles a reçu un "Outstanding" par l'Ofsted en janvier 2017

     
  • Avenue des Ecoles/Be-Konnect invité à la conférence de rentrée de Londres Accueil

    Le 3 octobre dernier, s'est tenue à Londres, sous l'égide de Londres Accueil, une conférence sur le thème de "Bien vivre à Londres"

     
  • Septembre 2015 : nouveau programme en maternelle

    Septembre 2015 : nouveau programme en maternelle

    L’entrée en vigueur de nouveaux programmes pour septembre 2015 pour une école maternellefrançaise « bienveillante »

    Il donne ainsi la priorité à la « mobilisation du langage », particulièrement oral, afin de préparer les jeunes élèves à l’entrée dans l’écrit, ainsi qu’aux activités physiques et artistiques.

    Les premières notions de mathématiques et l’apprentissage des dimensions spatiales et temporelles viennent compléter les priorités de ces nouveaux programmes

     Autant d’évolutions vers ce que l’éducation nationale française appelle une école maternelle « bienveillante », qui doit « donner envie aux enfants ».

    Un regard anglo-saxon enfin posé à l’école. Affaire à suivre sur le terrain.

    Avenue des Ecoles, septembre 2015

     
  • Les bébés bilingues connaissent la grammaire dès 7 mois !

     

    Les bébés bilingues connaissent la grammaire dès 7 mois !

    Avant l'âge d'un an, les nourrissons utilisent la hauteur et la durée des sons pour distinguer deux langues aux structures grammaticales très différentes. Bonne nouvelle pour les couples binationaux, leurs enfants sont capables de comprendre rapidement les deux langues. À l'âge de 7 mois, les bébés évoluant dans un milieu bilingue sont susceptibles d'apprendre rapidement la grammaire de leurs deux langues maternelles. Cette capacité vient d'être mise en évidence par des scientifiques du Laboratoire de psychologie de la perception (université Paris-Descartes/CNRS/ENS) et de l'université de British Columbia. Source : Anne Jeanblanc, Le Point.fr, 17.02.2013

     

     

     

     
  • Ecrire correctement les chiffres

    Ecrire correctement les chiffres

    “Maths - It's as easy as 1... 2... 3”. Ten Town characters help young children learn their numbers. Let's see the website http://www.tentown.co.uk. When the autor started his career as a Year 2 teacher he was concerned by how many children could not write numbers correctly. It is not easy to teach multiplying by three when a child has not yet mastered writing the figure… Source: Marilyn Sweet, TES magazine, 11.01.2013.