Créer une petite école FLAM

Petites EcolesCette page reprend quelques bonnes pratiques pour faciliter l'ouverture d'une strucutre FLAM et la rendre pérenne.

Bravo de vouloir vous lancer dans l'aventure, mais sachez cependant qu'il s'agit d'un travail de préparation important et que la paperasse à remplir pourra vous sembler décourageante. Pas de crainte, de bons moments vous attendent.

Pour créer un dispositif FLAM, quelques impératifs sont nécessaires

Les articles ci-dessous tenteront de vous donner des pistes afin de faciliter un maximum la création de votre dispositif FLAM. 


Les premiers pas

Ne pas se lancer seul dans l'aventure, se partager les tâches à 3 ou 4 personnes au moins.

C'est bien souvent à l'école de ses enfants ou au parc que l'on rencontrera des parents francophones eux aussi désireux d'offrir des cours de français et un environnement francophone à leurs enfants.

Internet est un outil performant également, en recherchant sur des forums de discussion ou sur les réseaux sociaux, on peut dénicher un groupe de parents à la recherche de structures FLAM ou souhaitant en ouvrir une.

Enfin, il existe au Royaume-Uni un grand nombre de crèches bilingues où il vous sera possible de rencontrer des parents francophones.

Etude du terrain

Une structure FLAM signifie des salles de classe, mais surtout des élèves. Il faut s'assurer qu'il existe dans votre région suffisamment de parents francophones intéressés.

Très souvent, cette phase se fera par le bouche à oreille. 


Donner corps à votre dispositif FLAM

Les informations ci-dessous peuvent être sujettes à modification en fonction des lois en vigueur, elles sont données à titre indicatif et ne sauraient être utilisées telles quelles.

Créer une « Charity »

Quel statut?  Un statut possible pour votre structure FLAM est celui de CIO (Charitable Incorporated Organisation) à ne pas confondre avec CIC (Community Interest Company).

La CIO est une nouvelle structure uniquement pour les charities qui est vraiment entrée en vigueur en janvier 2013.

C'est une formule qui constitue un bon compromis entre la Charitable Company et la Charity classique (unincorporated association).

Selon la Charity Commission: ''The Charitable Incorporated Organisation (CIO) is a new legal form for a charity. It has been created in response to requests from the charitable sector. It is a new incorporated form of charity which is not a limited company or subject to company regulation

A CIO is a corporate body (like a company) that can own property, employ staff and enter into other contracts in its own name (rather than in the names of the trustees).

• Members of a company limited by guarantee have limited liability for its debts if it winds up (they only have to pay a fixed amount). Members of a CIO may either have no liability at all or (like a company) limited liability for its debts.

• Because they have additional legal protection, members of a corporate body (company or CIO) must comply with extra regulations.

• Unlike companies, CIOs do not have to register with Companies House.

• Unlike companies, CIOs will not be fined for administrative errors like late filing of accounts, but some breaches of the CIO Regulations are legal offences. CIOs must produce accounts under charity law, not company law. This allows smaller CIOs (income below £250,000) to produce simpler receipts and payments accounts.

• To simplify the CIO framework, there is currently no provision for CIOs to issue debentures or for a register of charges (mortgages etc) over CIO property.”

Ainsi, pour résumer:

“The advantages of Charitable Incorporated Organisations are:

  • Single registration and regulation — CIO's will only need to register with the Charities Commission and not the Companies House.
  • Single annual report and accounts — CIO's will not have to submit reports/accounts to Companies House as charities currently have to, but only to the Commission under the Charity Law..
  • Lower costs — there will be no fee for registering a new CIO.
  • Simple Constitution — model constitutions will be drawn up for use by new CIO's.
  • Penalisation — There will be no penalties for a CIO based on the conduct of its directors
  • Legal Freedom — EC company law directives will not apply to CIOs.”

Jusqu'ici on pouvait devenir une CIO lorsqu'on était une Charity classique avec un revenu supérieur à £250,000 ou une nouvelle Charity. Il fallait quand même prouver que les revenus futurs seraient supérieurs à £5000.

Depuis janvier 2014 les portes sont ouvertes pour des structures existantes avec des revenus annuels inférieurs à £5000 et également aux toutes nouvelles structures avec des revenus annuels anticipés de moins de £5000, pour monter une CIO.

C'est donc à votre avantage, en tant que nouvelle entité. 

Un modèle de Constitution mis à votre disposition par la Charity Commission peut répondre à vos attentes.

Il date de décembre 2012, il est donc relativement récent par rapport aux autres statuts et tient compte de toutes les dernières avancées en matière de législation et de régulation des Charities.

Il permet d'être reconnu Charity aussi bien en Angleterre, qu’en Écosse et Irlande du Nord, permet de payer les membres du comité de direction (plus de clarté par rapport aux bénéfices et paiements des trustees), tient compte de l'usage d'internet et des meetings par moyens électroniques, n’impute qu’une responsabilité très limitée, voire nulle, aux dirigeants, reconnaît la présence de membres non votants, etc.

La constitution CIO est plus précise, plus complète, plus avantageuse que la constitution Charity classique.

Trouver des locaux ?

Contacter les écoles

L'endroit rêvé pour une structure FLAM semble être une école primaire. Il est assez simple de trouver une école primaire disposée à louer ses locaux et mettre à votre disposition un accueil chaque samedi matin. Mais attention, les locations peuvent se révéler très chères.

Selon le nombre d'élèves, il est possible de louer un espace dans un Community Centre. Il faudra s'assurer, par contre, du confort des enfants, car certains Community Centres n'offrent pas de salles d'études mais seulement des salles vides.

Par expérience, nous conseillons de prendre contact avec des Secondary Schools et plus exactement des Language Colleges.

Les Language Colleges sont des lycées (plus ou moins) spécialisés dans l'enseignement des langues.

Outre cette mission, ils ont le devoir d'assurer la formation des instituteurs d'au moins quatre écoles primaires partenaires.

Le partenariat avec les écoles primaires vous permettra de promouvoir votre école, et pourquoi pas d'intervenir - moyennant finances – lors d’ateliers de langue française au sein de ces écoles primaires.

Bien entendu, les salles de classe de lycée ne sont pas les plus appropriées pour de jeunes enfants, toutefois les enfants sont ravis de se rendre dans une « école de grands ».

Et voyons l'économie réalisée : les structures FLAM hébergées dans un Language College se voient proposer un loyer pouvant descendre jusqu'à £500 à l'année ; cela donne à réfléchir.

Enfin, si vous rencontrez des difficultés à trouver des locaux, n'hésitez pas à faire appel à votre MP. Ce dernier est là pour vous faciliter le dialogue avec les écoles (surtout quand vous représentez un groupe de parents d'une large communauté). 


Trouver des élèves ? Cela semble évident mais comment s'y prendre ?

La promotion de votre école, comme toute publicité, sera coûteuse. Dans un premier temps, il ne faut pas hésiter à diffuser largement : affiches dans les Community Centres, dans les piscines, les garderies, les boulangeries, les supermarchés, les librairies, les bibliothèques...

Le Mardi-Gras de La Marelle, Dartford, Kent

Rappelez bien que les structures FLAM ne sont pas strictement réservées aux enfants français mais qu’elles accueillent également des enfants binationaux et des enfants d’autres nationalités.

Une fois qu'un réseau est constitué, invitez tout ce petit monde pour faire la fête !

Ce sera l’occasion :

  • de se rencontrer pour tous les parents ;
  • de récolter de l'argent pour votre association en proposant une tombola, en vendant gâteaux et boissons par exemple ;
  • d'inviter un journaliste pour promouvoir votre action dans la presse locale (si vous avez besoin de la présence d'un membre de l'Ambassade de France afin de donner du poids à votre démarche, n'hésitez pas à contacter l’attaché de coopération pour le français qui sera ravi de vous rendre visite !).

Avoir un bon site web pourrait vous permettre d’attirer des familles. Le pôle informatique du Parapluie FLAM vous donne quelques conseils pratiques :

Trouver des professeurs qualifiés ?

Il est rare que cela pose problème, bien souvent vous trouverez des professeurs français lors de la phase de promotion de votre structure. Souvent, des mamans dont c’est loin d’être la spécialité s'improvisent professeurs, rôle qu’elles assument avec brio ! Le Parapluie FLAM et le Service culturel de l’Ambassade de France s’attachent par conséquent à ce que des actions de formations puissent leur être proposées.

Vous pouvez publier vos offres d’emploi sur le site du Parapluie FLAM http://www.parapluieflam.org/jobs.

Aussi, les assistants de langue française sont en général des étudiants motivés, ayant terminé leur licence et qui ont décidé de passer une année dans une école anglaise. En 2016 ce sont plusieurs centaines d’assistants de langue française qui sont répartis à travers le pays.

Vos professeurs sont le maillon le plus important de vos écoles. Comme il a été dit plus haut, rien n'empêche votre association de proposer ses professeurs aux écoles primaires de votre région.

Depuis 2014, toutes les écoles ont l'obligation de délivrer 1 heure hebdomadaire d’enseignement d’une langue vivante étrangère les 4 dernières années du cycle primaire. Beaucoup d'écoles sont à la recherche de professeurs de français pour former les instituteurs ou pour animer les cours en français. Donc, n'hésitez pas !

Cette démarche a permis dans le passé de créer des écoles primaires bilingues.


Trouver des fonds ?

Le père Noel en visite à l'école, Un Jour En France, Londres N18

A) Les levées de fonds

Bien que cela demande un travail supplémentaire, les levées de fonds sont le passage obligé pour remettre vos comptes à niveau.

Les coûts engendrés par la création de votre Charity, par l'achat du matériel pédagogique et des quelques livres de votre bibliothèque ne devraient pas dépendre des frais d'écolage que vous proposez (en effet, seront pris en charge par les frais d'écolage la location des salles, les assurances et la rémunération des professeurs).

Le meilleur moyen pour lever des fonds est donc de « faire la fête ! ». Proposez au moins trois grands évènements par an : fête de Noël, Pâques, Mardi Gras, 14 juillet, spectacle de fin d'année… Mais aussi des pique-niques, des sorties au musée, des rencontres sportives avec d’autres structures FLAM de votre région, etc.

… Tombolas, bingos, quizz accompagnés de victuailles et boissons « à vendre » sont toujours de bons moyens de faire des recettes.

  

B) Les Subventions

Le Programme FLAM, extraits du site www.programme-flam.fr/

Objectifs

Il permet d'apporter un soutien à la mise en place d'initiatives extrascolaires (cours de langue et autres activités culturelles organisés pour des groupes de dix élèves au minimum, à partir de la grande section de maternelle) visant à favoriser la pratique de la langue française chez des enfants français (qui peuvent avoir également une autre nationalité) scolarisés localement, dans une autre langue.

Bénéficiaires

Il s'adresse aussi bien à des familles binationales établies de manière pérenne dans le pays concerné qu'à des personnels détachés pour une expatriation temporaire, notamment en cas d'absence d'établissement scolaire à programme en langue française, homologué ou non.

Où s'adresser ?

Le Parapluie FLAM communique les dates de dépôt de dossier en début d’année. N’hésitez pas à contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Pour le Royaume-Uni :


David Coutisson 
attaché de coopération pour le français 
Ambassade de France,

Service Culturel 
23 Cromwell Road, London SW7 2EL


T. 020 7073 1308 


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">

 

Awards for All, www.awardsforall.org.uk

Veuillez visiter leur site pour obtenir des informations: https://www.biglotteryfund.org.uk/global-content/programmes/england/awards-for-all-england. Bien que cela demande du temps, une demande de subvention à cet organisme peut réserver de bonnes surprises.

C) Le sponsoring

Si votre région compte une ou plusieurs compagnies ou entreprises françaises, rien ne vous empêche de monter un dossier de demande de sponsoring.

Il est possible que l'entreprise ainsi contactée souhaite vous aider dans votre démarche, d’une part, votre structure FLAM représente un lieu d'enseignement pour les enfants des salariés expatriées, d’autre part, c'est un bon moyen pour l'entreprise de faire sa publicité auprès des habitants de la région. N'hésitez pas à contacter la Chamber of Commerce locale qui pourra vous informer sur la présence de ces entreprises.

 

Quelques conseils

Dans votre école se rencontreront des enfants aux origines multiples : issus de familles ayant quitté la France pour une durée limitée, issus de familles binationales où seul un membre de la famille parle français, ayant des parents ne parlant quasiment jamais français et qui attendent de vous que vous consolidiez le bilinguisme de leurs enfants.

Bref, une chose est sûre, c'est que les parents exigeront de la structure FLAM un enseignement « parfait » n'ayant d'égal que l'enseignement à la française.

Il est important de spécifier aux parents, lors d'une réunion de prérentrée, que les heures de cours de votre « Petite École » FLAM ne peuvent répondre à leurs attentes.

Ils ont un rôle à jouer eux aussi. Il faut les inviter à consacrer un maximum de leur temps à parler français avec l'enfant ; les histoires avant de s'endormir, les jeux de société, des activités comme le coloriage, les cahiers de vacances permettent ces moments privilégiés.

De plus, n'hésitez pas à demander l'aide bénévole des parents durant vos cours. Qu'il s'agisse de classer les livres de la bibliothèque, d'assister le professeur dans sa classe, d’animer des activités extrascolaires… Cela vous permettra d'alléger votre masse de travail, et les enfants se sentiront entourés ; pourquoi seraient-ils les seuls à aller à l'école le samedi matin ?

Last but not least, le rôle des Alliances françaises :

Lorsque les deux structures coexistent géographiquement, il importe de travailler en concertation et de coopérer dans le domaine de leur expertise, le FLE. A méditer : les deux exemples de coopération FLAM-Alliance à Jersey et à Cambridge, comme modèles d’une intégration réussie FLAM-FLE, pour le plus grand bénéfice des enfants.

En espérant que cet article vous aura été utile et vous motivera à vous lancer dans l'aventure, bonne chance pour la suite et bravo pour vos futurs efforts !

… Si vous souhaitez apporter des rectificatifs ou des précisions sur ce que vous venez de lire, n'hésitez pas, nous serions ravis de vos retours (écrivez-nous à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

 

 

 

Additional Information

ACTUALITES DES PETITES ECOLES FLAM